ASSE – L’oeil de Denis Balbir : « Mieux vaut une saison qui se conclut cahin-caha… »

true

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité des Verts et de la Ligue 1. Retour sur la suspension du championnat et les scénarios possibles.

« On me pose la question de savoir si l’arrêt des compétitions pour une durée indéterminée est profitable à l’AS Saint-Etienne, vu la saison que traverse les Verts. Je pense déjà qu’il faut être prudent des mots que l’on emploie. Même si c’est une réalité sportive, je ne pense pas que l’ASSE va « profiter » d’une situation sanitaire qui est devenue catastrophique pour tout le monde. Le monde du sport n’est pas déconnecté de cette réalité. Il ne doit pas l’être non plus.

« La seule éclaircie dans cette grisaille viendra de l’infirmerie »

Au delà du classement et des problèmes qui pouvaient se poser dans les semaines à venir par rapport à des matches à jouer, il est évident que les entraîneurs, joueurs et présidents auraient préféré que les championnats puissent se dérouler normalement. Mais la situation est ce qu’elle est. Comme beaucoup de gens qui se retrouvent au chômage technique, les Stéphanois sont coupés de leur travail, de leur passion… La seule vraie éclaircie dans cette grisaille nous vient de l’infirmerie. Cette coupure imposée va donner le temps aux blessés de se remettre sur pied et de postuler dans un mois, un mois et demi, deux mois à finir cette saison. Pour Claude Puel et l’ASSE, cela peut changer beaucoup de choses.

Aujourd’hui, de nombreux scénarios sont envisagés. Les présidents de clubs semblent privilégier un marathon en mai – juin. Une option qu’il convient d’étudier sérieusement. Oui, les Verts ont un gros effectif. Est-ce cependant un atout sur un hypothétique sprint au maintien ? Beaucoup de joueurs se retrouveront à court de rythme, auront suspendu leurs entraînements… Se retrouver potentiellement à jouer tous les trois jours, cela risque de faire bizarre au niveau de l’organisme. Il est évident que le risque de blessures sera plus important durant cette période sensible. Maintenant je pense que tous les joueurs, à Saint-Etienne ou ailleurs, signeraient des deux mains pour cette possibilité. Cela va dépendre de la décision de l’UEFA demain et de l’éventuel report de l’Euro.

« Reporter l’Euro d’un an, ce n’est finalement pas si catastrophique »

Dans ma chronique post- PSG – Borussia Dortmund jeudi dernier, j’avais déjà discuté de cette possibilité. Il est évident que l’Euro annulé, cela libèrera pas mal de dates pour terminer les championnats nationaux et les Coupes d’Europe. Mieux vaut une saison qui se termine cahin-caha qu’une saison blanche ou tronquée… Reporter l’Euro d’un an, ce n’est finalement pas si catastrophique. Surtout qu’il devait se jouer dans 12 villes d’Europe et qu’on n’était pas sûr que les choses se règleraient d’un point de vue sanitaire. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008