FC Nantes – L’oeil de Denis Balbir : « Emiliano Sala a la clé du Mercato d’hiver »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de Ligue 1. Ces derniers temps, on parle beaucoup Mercato autour du FC Nantes. Notre consultant donne son avis.

« Mercredi dernier, le FC Nantes s’est brillamment relancé en Ligue 1 en battant l’OM (3-2). Même si ce succès de prestige m’inspire surtout le sentiment que Marseille va mal, il ne faut pas minimiser la prestation des hommes de Vahid Halilhodzic ou leur faculté de réaction pour revenir deux fois au score avant de s’imposer. Toutes les équipes ne sont pas en capacité de réagir comme ça après avoir concédé une défaite sèche à Saint-Etienne (0-3). On pouvait craindre un coup d’arrêt et ça n’a pas été le cas. Le staff continue de bien travailler et c’est très prometteur pour la suite.

Maintenant le Mercato approche et au FC Nantes, la rumeur d’un départ en janvier d’Emiliano Sala prend de l’ampleur. Dans ce cas précis, il faut savoir ce qu’on veut. Il y a quelques semaines, la direction nantaise a confié le destin de l’équipe à Vahid Halilhodzic. Le Bosnien a remis sur les rails Sala en trouvant les bons mots. Aujourd’hui, il y a une certaine osmose. Au sein de l’Etat-Major nantais, il va se poser un gros dilemme : soit on est ambitieux et on veut garder le tempo actuel, soit on pense d’abord au volet économique et à l’obligation de vendre. Quand on aspire à trouver un équilibre, il est toujours délicat de retoucher à l’harmonie d’un groupe en cours de saison.

« A titre personnel, j’attendrais l’été 2019 pour le vendre »

Pour Sala, il y a deux options : soit on fait le choix de l’argent en se disant qu’il y a une belle affaire à réaliser, soit on continue de miser sur l’Argentin en se disant qu’il flambera au printemps comme c’est le cas actuellement. Il faut mesurer le risque, son impact sur le vestiaire, sur le classement de l’équipe et sur les relations avec le coach. Waldemar Kita a la chance d’être à la tête du FC Nantes – un club qui compte dans le paysage français – cela lui donne une certaine responsabilité. Une part de pression ausi. Les supporters ne sont pas idiots. Ils connaissent le foot et sont forcément à l’affût de décisions qui pourraient remettre de l’huile sur le feu avec la direction.

Plus que Valentin Rongier ou n’importe quel autre joueur, Emiliano Sala a la clé du Mercato d’hiver et de l’avenir du FC Nantes sur cette saison. Les Canaris ont aujourd’hui la chance d’avoir un équilibre et surtout un buteur, une denrhée prisée de beaucoup de clubs. Si vous le vendez lui, qui va vous marquer des buts ? A l’image de Wahbi Khazri à Saint-Etienne, le FCN est aujourd’hui dépendant de son finisseur, l’un des meilleurs buteurs d’Europe actuellement. Le perdre serait se tirer une balle dans le pied. A titre personnel, je ne prendrais aucun risque et j’attendrais l’été 2019 pour le vendre. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ

Rejoignez notre chaîne But! Football Club pour encore plus de contenus sur le monde du ballon rond.