OM – La chronique de Denis Balbir : « Je ne pense pas qu’une cabale contre Garcia soit justifiée »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de Ligue 1. Notre consultant prend la défense de Rudi Garcia, malmené par les supporters de l’OM qui aimeraient le voir partir.

« Cette semaine, l’Olympique de Marseille a eu beaucoup de mal, que ce soit avec l’élimination en Coupe de la Ligue au Vélodrome face au RC Strasbourg et avec le nul à Angers (1-1). On va dire que ce point pris à l’extérieur est à moindre mal. Tout le monde sait l’affection que j’ai pour Marseille mais c’est difficile pour eux.

On sent bien qu’il y a un malaise. Cette mauvaise période est la responsabilité de tous. Personne ne les fuit mais personne ne trouve non plus les solutions.

On sait d’ores et déjà que le Mercato a été l’un des plus gros ratés de l’histoire du club. C’est quand même assez incroyable d’avoir mis autant sur certains joueurs (Strootman, Caleta-Car). On savait qu’avec la saison énorme faite par Florian Thauvin, Dimitri Payet et Luiz Gustavo, l’OM avait tiré le maximum du maximum de son groupe. Même des joueurs comme Adil Rami pouvaient difficilement rééditer leurs performances. Marseille a mal anticipé. L’OM a même été plus loin en faisant resigner Rudi Garcia jusqu’en juin 2021. Maintenant on parle de son limogeage qui coûterait au club 12 M€…

Ce qui se passe en ce moment, c’est dommageable pour tout le club. Une vraie réflexion à mener avec sang froid et lucidité. Est-ce que limoger l’entraîneur peut être la solution ? Les supporters le croient. On voit qu’ils lui en veulent beaucoup.

«  Rudi Garcia a eu le tort de ne pas faire son mea culpa assez souvent »

Pour moi, il faut faire preuve de hauteur. C’est Rudi Garcia qui a amené cet effectif au sommet de l’Europe. Il a déjà été malmené à l’automne 2017 mais là on atteint des proportions dans la critique… Je ne pense pas qu’une cabale contre un entraîneur soit justifiée. Pourquoi cette colère ? Je pense surtout que Rudi Garcia a eu le tort de ne pas faire son mea culpa assez souvent. Au lieu de critiquer l’arbitrage systématiquement, peut-être aurait-il dû faire amende honorable sur ses choix, sa manière de motiver ses joueurs ou ses décisions au Mercato. Aujourd’hui, c’est un peu tard pour corriger le tir.

Oui, il a manqué de discernement mais ça ne justifie pas certains retournements de veste. Les mêmes qui veulent le voir partir aujourd’hui considéraient que c’était le meilleur coach du monde il y a six mois. Bien sûr, on est à Marseille avec tout ce que ça comporte comme excès mais il faut réfléchir froidement aux choses.

A mes yeux, la priorité est surtout de faire un Mercato d’hiver judicieux pour enfin rattraper les erreurs du passé. Ce sera difficile à rattraper mais il faudra corriger le tir. La chance de l’OM, c’est de ne pas être non plus largué en Ligue 1 avec deux matches à jouer contre Bordeaux et Saint-Etienne. Même s’ils ont été sorti piteusement de deux compétitions, les Marseillais ont encore un vrai coup à jouer. A condition de se remobiliser dès le début de l’année 2019. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ

Rejoignez notre chaîne But! Football Club pour encore plus de contenus sur le monde du ballon rond.