OM – L’oeil de Denis Balbir : « Une forme de renoncement collectif »

false
OM - OL (0-3) : un détail de l’Olympico a fait tomber Daniel Riolo à la renverse

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la L1. Humilié dans son Olympico à domicile par l’OL (0-3), l’OM a perdu ses dernières illusions européennes.

« Dimanche soir, l’OL s’est facilement imposé sur la pelouse du Vélodrome (3-0). Comme d’habitude, les Lyonnais ont réussi une belle performance à Marseille. Les hommes de Bruno Genesio savaient qu’en cas de victoire, ils pouvaient faire un pas vers le podium. Avec son potentiel offensif et son milieu, Lyon a fait le travail face à des Marseillais beaucoup trop inoffensifs. On a vu trois beaux buts et une exclusion logique de Caleta-Car.

Même si l’OM n’a pas été récompensé de ses quelques occasions après l’entrée de Florian Thauvin, on sent bien que cette équipe est dans une forme de renoncement collectif. Il n’y a qu’à voir la tête manquée par Mario Balotelli pour s’en convaincre. Quand on regarde les visages des Phocéens, on parvient presque à lire « vivement que ça se termine »… L’OM a lâché et Lyon en a simplement profité.

« A l’OM, le chantier consiste d’abord à revoir les bases »

On sait désormais que l’Olympique de Marseille ne jouera pas l’Europe en 2019-2020. L’intersaison s’annonce très difficile. Même les joueurs les plus cotés ont perdu en valeur marchande. Ceux qui valaient 50 M€ il y a un an après le parcours européen en valent désormais deux fois moins. Cela rejoint le problème du fair-play financier… L’OM aurait pu avoir une manne pour recruter. Là, même en laissant partir Thauvin, Sanson, Balotelli, Payet ou Mandanda, ce sera difficile de reconstruire un groupe.

Je veux bien entendre les arguments de Jacques-Henri Eyraud qui a annoncé à l’AFP de gros bouleversements pour cet été. Mais cela veut dire quoi ? Pour faire des changements dans un club, il faut de l’argent. Frank McCourt va-t-il réinjecter des liquidités pour appliquer le beau discours de Monsieur Eyraud? Sans les moyens, je ne vois pas comment on peut espérer faire des chamboulements. Sur les nombreux joueurs déjà annoncés partants et sous contrat, tous n’auront pas forcément de propositions. Il faudra sans doute composer avec tout un tas de problèmes que les Marseillais se sont ajoutés du fait de leur incapacité à faire de résultats.

Marseille sans Europe ? Si c’est pour faire comme cette année et être aussi médiocre, c’est aussi bien…Dans un projet de reconstruction, c’est aussi mieux de ne pas avoir d’Europe à gérer. Quand on veut repartir à zéro, c’est mieux de s’atteler à réussir son championnat comme ce fut le cas du LOSC cette année. A l’OM, il faut déjà commencer par revoir toutes les bases… »

Recueilli par Alexandre CORBOZ

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008