PSG – L’oeil de Denis Balbir : « Je ne vois personne pour faire illusion face à Paris »

false
PSG – L'oeil de Denis Balbir : « Je ne vois personne pour faire illusion face à Paris »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Avant la reprise du championnat, focus sur le champion sortant qu’est le PSG. Un champion qu’il sera difficile de déloger.

« Le Paris Saint-Germain a battu le Stade Rennais lors du Trophée des Champions (2-1) et s’est adjugé son premier titre. Ce que je retiens surtout c’est que, malgré avoir été mené, le PSG a réussi à s’imposer. A mon sens, il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour eux cette saison. Kylian Mbappé est déjà en très grande forme, Angel Di Maria efficace sur coup-franc, les nouveaux comme Ander Herrera et Pablo Sarabia se sont bien fondus dans l’équipe … Le PSG est déjà dans les réglages qu’il abordait l’an passé à même époque.

J’ai aimé le répondant sur ce match mais également la force que cette équipe dégage tant au niveau collectif et individuel. Paris s’impose encore cette saison comme l’hyperfavori du championnat. Aux vues de matches de préparation, je ne vois personne pour faire illusion. L’OL, le LOSC, l’OM ou encore l’ASSE ont déjà du mal à se mettre au diapason. C’est difficile de tirer des conclusions aussi tôt dans la saison mais le PSG me semble bien parti pour son 9e titre de champion. Ce PSG a quand même accumulé beaucoup d’expérience de par ses échecs. J’espère que ce sera quelque chose de positif pour enfin franchir un cap en Ligue des Champions.

« Un recrutement plus malin basé sur le collectif »

Cette année, le PSG n’a pas fait de recrutement clinquant mais ils ont pris des profils un peu différent. Ce sont davantage des joueurs de devoir. Quand on est cerné par le fair-play financier, on ne peut pas faire dans l’accumulation de stars et ce n’est pas un gage d’avoir une grande équipe. Le recrutement 2019 paraît davantage centré sur la création d’un collectif et ce n’est pas plus mal. Ce n’est pas comme si le PSG manquait d’individualités fortes à côté…

Pour répondre aux inquiétantes blessures qui ont touché le club à l’hiver et au début du printemps, le PSG a changé son staff médical. Mais le club a-t-il également bien travaillé sur l’aspect mental ? La clé sera là. Paris saura-t-il gérer la pression de ses échecs en Ligue des Champions ? La remontada ? L’humiliation face à Manchester ? C’est là où il faudra que Thomas Tuchel devra être fort : collectivement mais aussi individuellement. Le PSG doit effacer son passé.

« S’il reste, Neymar sera davantage un bonus qu’un malus pour le PSG »

Pour finir, un mot sur le dossier Neymar. Neymar et Leonardo qui ne se serrent pas la main quand il se croise, Neymar qui n’est pas heureux avec Paris en Chine… Les histoires continuent. Pourtant tous les signaux montrent que le Brésilien va rester au Paris Saint-Germain. Bien sûr, il ne faut jurer de rien en période de Mercato mais le feuilleton tend vers cette tendance. En interne comme chez les supporters, ce dossier commence à être fatiguant. Oui, Paris s’apprête à jouer une saison avec quelqu’un qui n’a pas une folle envie de rester. En même temps, sitôt la compétition démarrée je peine à croire que Neymar ne s’implique pas. Ce sera aussi dans son intérêt d’être bon. J’ai encore la faiblesse de croire que, s’il reste et qu’il ne se blesse pas, Neymar sera davantage un bonus qu’un malus pour le PSG. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ