PSG – L’oeil de Denis Balbir : « Leonardo a eu raison de sortir du bois »

true

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Après PSG – OL, notre consultant est convaincu que Paris sera à la hauteur face à Dortmund.

« Dimanche soir, le PSG a battu l’OL (4-2) dans le choc de la 24e journée de Ligue 1. Pour moi, Paris a marqué son territoire et ruiné les espoirs de l’OL de finir second. Quand on voit ce match, quand on voit la liste des absents, on se dit que Paris a quand même une grosse équipe. Neymar était absent et malgré tout il reste une armada offensive magnifique.

Il n’y a qu’à voir ce que fait Angel Di Maria, le but de Kylian Mbappé, Edinson Cavani qui revient bien… C’est une équipe qui est au dessus du lot en France mais peut-être même sur la scène européenne au niveau offensif. A part Liverpool, je ne vois pas une autre équipe aussi forte.

Dimanche soir, Paris est très bien géré une valeureuse équipe de Lyon qui n’est pas passée loin de revenir dans le match. Même dans la difficulté, le PSG a montré qu’il avait du répondant. A 3-2, cela aurait pu tourner. Finalement, les hommes de Thomas Tuchel ont vite repris leurs esprits et, en ce moment, c’est presque « une occasion = un but ». Peu d’équipes en Europe me paraissent aujourd’hui en mesure de répondre à leur challenger autoproclamé aussi facilement.

« Tous les habituels problèmes ont été bien gérés »

La date tant attendue face à Dortmund approche. Je reste assez serein pour Paris. Je le suis d’autant plus que le Borussia sera forcément diminué par les blessures de Marco Reus et celle de Julian Brandt touché ce week-end lors de la défaite à Leverkusen (3-4). Le PSG fait peur. Il doit aussi faire peur aux autres. Y compris sur la scène européenne. Je pense que Leonardo a eu raison de sortir du bois maintenant pour enlever la pression à son équipe, de s’écarter de l’obligation de résultat qui attend le PSG cette saison. C’est aussi ce qu’on attend d’un directeur sportif.

Même s’il s’en défend, le Borussia Dortmund est un tournant capital dans la saison du PSG. Comme toutes les autres années. La différence est que, cette année, cette équipe du Paris Saint-Germain parait taillée pour l’évènement. Je trouve que tous les habituels problèmes – le cas Tuchel – Mbappé, le faux départ de Cavani, la prolongation de Thiago Silva – ont été bien gérés. En plus, et ce n’est pas le moindre des atouts, le PSG tient enfin un « vrai » gardien avec Keylor Navas.

On sent que Paris peut s’approcher de son objectif et aller le plus loin possible dans la compétition. Cette saison, on ne parle pas dans le vide de finale, de dernier carré, de Coupe aux Grandes Oreilles… Tout est fait de manière intelligente. Pour la première fois, on sent que le PSG peut tout faire vaciller. Même si Dortmund ce n’est pas Pagny-lès-Goin (une petite commune non loin de Metz et de Nancy, NDLR), Paris a quelque chose à faire. Passé cet obstacle, il peut tout arriver… »

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008