FC Nantes : ce n'est pas la prime maintien mais l'OL qui a débloqué les Canaris
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
COURSE AU MAINTIEN

FC Nantes : ce n'est pas la prime maintien mais l'OL qui a débloqué les Canaris

Dans un entretien à France 3 Pays-de-la-Loire, Dennis Appiah est revenu sur la bonne série du FC Nantes dans la course au maintien. Il explique la remontée des Canaris.

Zapping But! Football Club FC Nantes : le bilan des entraîneurs sous l'ère Waldemar Kita

La bonne série des Canaris

« C'est vrai qu'il y a deux semaines, après notre défaite contre Lyon, on sentait que ça allait être compliqué avec les matchs qui nous restaient, nos prestations. Et puis notre bonne étoile est là, la roue est en train de tourner (…) Avant notre série, on était sur un point sur 12. La première mi-temps à Strasbourg ne présageait rien de bon pour la suite, on a réussi à retourner la situation. J'ai toujours dit que, comme tous nos concurrents, iconon aurait une série...»

Le déclic de la fin de saison

« Pour moi, le tournant, c'est la deuxième mi-temps de Lyon. On est mené 2-0, on peut prendre une valise. Mais on arrive à tenir tête à cette grosse équipe et même à marquer. Sur ce match, on a senti qu'on était parvenu à faire de bonne chose. Sur le match à Strasbourg, on est parvenu à retourner un scénario difficile. On a mis tout ce qu'il fallait au niveau mental et au niveau physique. On a vu que ça pouvait payer. On a un groupe de qualité. Jusqu'à présent, ça ne payait pas... »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

L'effet « prime maintien »

« En toute franchise, ça n'a pas joué. On avait bien conscience qu'on jouait notre survie. On a tous pris conscience que c'est aussi notre carrière qui est en jeu. Descendre avec le FC Nantes, ça aurait fait tâche dans nos carrières... En janvier – février, on n'avait pas encore le feu aux fesses comme l'a dit Randal (Kolo Muani). Là, on a pris conscience des choses, dos au mur. »

Le calendrier idéal pour le maintien ?

« Je ne sais pas. Quand on regardait les matchs et qu'on voyait Strasbourg, Brest et Bordeaux, on se disait que ce serait très compliqué. On ne va pas tomber dans le piège de l'euphorie et dire qu'on va avoir des matchs plus faciles. Cette saison, il y a eu des surprises : Lorient a battu Paris, on a battu Paris, Nîmes a gagné à Lille... On verra. On va se préoccuper de nous plutôt que des autres. Il ne faut pas tomber dans le piège (…) Le classement du FCN après Montpellier le 23 mai ? J'espère qu'on aura fait les choses bien et qu'on pourra célébrer quelque chose de grand à la fin. De l’optimisme ? Oui il y en a après les matches qu’on a faits. Il faut toujours croire en nos chances et en ce qu'on fait ».

Pour résumer

Dennis Appiah s'est confié à France 3 après la belle série du FC Nantes dans la course au maintien.