FC Nantes : critiques, système, état d'esprit... Kombouaré hausse le ton avant Troyes
Antoine KombouaréCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CONF' DE PRESSE

FC Nantes : critiques, système, état d'esprit... Kombouaré hausse le ton avant Troyes

Ce vendredi, à deux jours du match opposant le FC Nantes à Troyes (dimanche, 15h), Antoine Kombouaré était en conférence de presse. Ses mots.

Zapping But! Football Club FC Nantes : les 10 plus grosses ventes des Canaris

Le point santé

« Fabio est toujours indisponible. Il doit réintégrer le groupe la semaine prochaine ».

Sur le couac face à Reims

« Contre Reims, on a été un peu suffisant. Le match était assez fermé, Reims nous a attendu et on s'est un peu reposé sur nos lauriers (…) Mais ce n'est pas le système, arrêtez avec le système, vous me fatiguez (...) Je pense surtout qu'on n'a pas fait ce qu'il faut. On s'est laissé endormir en pensant que la rencontre était à notre portée. Ils ont fait ce qu'il faut. Maintenant ce match est derrière nous. On va essayer de s'en servir pour faire un bon match contre Troyes ».

Sur la fragilité de son équipe

« J'ai toujours dit que mon équipe était fragile. Il faut être attentif. A Reims, c'était le troisième match après une série de deux victoires. Inconsciemment, on n'a pas abordé le match de la meilleure des façons et on s'est fait punir ».

Sur son bilan du début de saison

« Dimanche est un match important, on sera au quart du championnat. Ce sera intéressant de voir le nombre de points et le classement. Je pourrai dire à ce moment-là si je suis content ou pas du début de saison. Au delà du fait que ça fait longtemps qu'on a pas fait de clean-sheet, les trois buts contre Reims me restent en travers de la gorge (…) Quand on prend des buts, c'est l'histoire de comment on défend, comment on cadre le porteur. On se focalise trop sur mes défenseurs ou sur Alban mais d'autres sont concernés ».

Sur le calendrier à venir et les ambitions à avoir

« Si on n'est pas capable de gagner contre Troyes, on sera en danger sur la deuxième partie. A la fin du mois de novembre, on a une série de gros matchs et il vaut mieux engranger des points tout de suite. Est-on capable d'aller plus haut ? Oui. Est-ce qu'on est capable de se donner les moyens ? Je ne suis pas sûr. A Reims, vous me parlez de système et d'animation. Moi je n'ai pas aimé la mentalité qu'on a montré là-bas. On doit jouer chaque match avec le sentiment que ça peut basculer. Si vous, vous mettez moins de pression et que certains s'endorment sur des qualités qu'on n'a pas... On doit faire abstraction de ce que vous dites. On doit se dire que les matchs qu'on joue là sont vitaux pour la suite. Après, je peux comprendre les relâchements après ce qu'on a vécu l'an passé (...) J'attends mes joueurs au tournant. Il y a le résultat et la manière dont on se comporte sur le terrain. Face à Lyon et à Nice, je suis déçu du résultat mais j'ai vu une équipe qui en voulait. Le comportement sera important ».

L'essentiel de la conf' de presse d'Antoine Kombouaré

Antoine Kombouaré s'est présenté le couteau entre les dents face aux médias ce vendredi à deux jours de Nantes - Troyes. Le Kanak était encore très remonté contre ses ouailles après Reims et prévenait avant le match de dimanche.