FC Nantes : Chirivella justifie sa première partie de saison moyenne
Pedro ChirivellaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CONFIANCE EN BERNE

FC Nantes : Chirivella justifie sa première partie de saison moyenne

Arrivé à l'intersaison au FC Nantes en provenance de Liverpool, le milieu de terrain espagnol Pedro Chirivella a déçu. Mais il a quelques bonnes raisons, qu'il a dévoilées à un média ibérique.

Il a été la recrue phare de l'été nantais : en fin de contrat à Liverpool, Pedro Chirivella a débarqué chez les Canaris escorté d'une belle réputation, celle du nouveau Xabi Alonso. Et tant pis s'il ne l'a jamais justifiée du côté des Reds. Christian Gourcuff attendait beaucoup de lui et c'est peu dire que le joueur n'a pas justifié cette attente. Interviewé par le quotidien AS, Chirivella a expliqué pourquoi sa première partie de saison avait été en demi-teinte.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

La perte de son grand-père l'a beaucoup affecté

“C'est vrai que ça a été compliqué pour moi, tant au niveau sportif que personnel. J'ai bien débuté la saison, avec de la confiance et en jouant pratiquement tout le temps. Et puis, j'ai peu à peu perdu la confiance et le niveau de jeu que j'avais acquis durant les premiers mois. Ça a été rendu encore plus compliqué par la situation du club ainsi que la mienne. Du coup, je ne suis pas satisfait par ce que je fais. J'ai traversé des mois compliqués avec le décès de mon grand-père, qui a été victime d'un accident et est mort il y a deux semaines. A cause du Covid, je n'ai pas pu rentrer en Espagne comme je l'aurais voulu.”

“Nous traversons une période compliquée, on ne va pas se mentir. Je crois que nous avons des joueurs pour être mieux classés. L'avant-saison a été atypique, avec dix semaines, peu de matches à cause du Covid. Nous avons eu beaucoup de cas de coronavirus dans l'effectif. Et puis la saison a commencé et il y a eu peu de parties. A Bordeaux, pour la 1ère journée, nous avons joué à 11 contre 10 toute la seconde période mais nous n'avons pas eu de réussite dans la dernière passe. A la maison contre Nîmes, nous avons réalisé notre meilleure mi-temps, nous menons 2-0 mais nous aurions dû en mettre cinq et puis on se retrouve avec deux expulsés… Ensuite, nous avons affronté les équipes de tête. Ça a été un début de saison étrange, au cours duquel on a peu à peu perdu notre football et nous nous retrouvons dans une situation dont il est très difficile de sortir.”