FC Nantes : Domenech temporise sur Imbula et lâche ses vérités sur le Mercato
Raymond DomenechCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
CONF' DE PRESSE

FC Nantes : Domenech temporise sur Imbula et lâche ses vérités sur le Mercato

Ce vendredi, Raymond Domenech était en conférence de presse à la veille du déplacement du FC Nantes sur la pelouse du Montpellier HSC (samedi, 21h). Morceaux choisis.

Le point sur l'effectif

« Jean-Kevin Augustin poursuit sa préparation physique. Simon Moses s'est fait une entorse à l'entraînement ce matin, il sera absent. Limbombe vient doucement. On ira étape par étape. Quand on sera sûr qu'il sera opérationnel, à ce moment là on verra. Pour l'instant il revient en bonne santé. C'était l'essentiel. »

Sur son utilisation de la vidéo au quotidien

« Dans le sport actuel, la vidéo est essentielle. Se voir, savoir ce qu'on fait, ça reste des mots. Quand on montre l'image, c'est clair On montre des bonnes choses et des choses qu'on peut améliorer. Au début j'ai fait long, mais petit à petit on va resserrer. Pour l'instant il faut mettre en place et bien ancrer ce que l'on veut et ce que l'on veut plus, sur l'aspect offensif ou défensif. »

Montpellier au niveau du Stade Rennais

« On a affaire à une équipe du niveau de Rennes. Il faut être organisé, solidaire, ne pas se désunir. Par rapport à Rennes, ils sont des arguments offensif plus forts. Il faudra être encore plus vigilant sur la solidarité défensive. Sans oublier qu'on défend mieux quand on a le ballon. »

Sur Michel Der Zakarian

« Il était le premier, je serai peut-être le dernier de l'ère Kita. On se connaît bien avec Michel, il est actif au syndicat. Il répond toujours quand on le sollicite. Son équipe lui ressemble, dynamique, elle sait aller au charbon, au combat. »

Un effectif à rassurer

« Le premier c'est de les rassurer sur leurs qualités. D'arriver à se prouver eux-mêmes qu'ils ont le niveau pour être tranquillement en première division sans souffrir. Qu'ils sont mieux ce qu'ils étaient. Le niveau ils l'ont quand on prend les joueurs un par un. Mais il ne suffit pas de le dire, il faut le montrer. Je pars du présupposé d'avoir des joueurs intelligents et combatifs. Je veux qu'on développe cette capacité à s'adapter aux situations. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Coulibaly a retrouvé du crédit

« Il est pour moi un élément important. Il pèse sur les défenses, il sait se replacer. Il faut qu'il nous marque ce but de la tête. C'est un profil particulier. Des joueurs de ce type là, il n'y en a pas beaucoup. C'est une denrée rare, on a de la chance de l'avoir. Complémentaire avec Kolo Muani ? On va le prouver, c'est l'objectif. Je pense que les deux sont adaptables avec beaucoup de joueurs. Ils sont sur la bonne voie. »

Sur Jean Lucas et le Mercato

« Je n'ai pas suivi les péripéties. Il est pas chez nous, il est à Brest. C'est comme ça. J'aurais aimé prendre Maradona mais il est mort, c'est comme ça. Le Mercato, c'est une plaie. On casse le groupe parce qu'on ramène des joueurs qui ne jouaient pas ailleurs. Un Mercato pour faire venir quelqu'un qui est très au dessus c'est bien sinon ce n'est pas utile. »

Sur Imbula et d'autres renforts au Mercato

« Imbula, je n'ai pas pris la décision encore. Il a un vrai potentiel. Il est intéressant, il revient. Mais je n'ai pas pris la décision. Il me faut quelques jours. Giannelli était une opportunité parce qu'il est avec nous. On est en train de voir ce que ça donne. Il n'y a pas de priorité. Pour améliorer, on peut améliorer dans tous les postes. Est-ce qu'on a mieux, pour le moment je ne suis pas sûr. »

Sur la question des salaires

« On est dans une situation compliquée. Tout le monde devra faire des efforts mais la décision appartient aux joueurs. C'est différent pour les entraîneurs où c'est plus individuel. Chaque club décidera avec son entraîneur. »