FC Nantes : l'effet Domenech, le conflit Ultras-Kita... Appiah en dit plus
Appiah et ses coéquipiers du FCNCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
CONFIDENCES

FC Nantes : l'effet Domenech, le conflit Ultras-Kita... Appiah en dit plus

Dennis Appiah, le défenseur du FC Nantes, a accordé un entretien à RMC. Morceaux choisis de son intervention.

Sur l'arrivée de Domenech

« Les médias ont été plus rapides que le club pour annoncer la venue du coach. Ce n’était pas encore fait quand on l’a su. On a été surpris notamment sur le fait que l’affaire était signée. Le club n’avait pas officialisé. Après, avant que Gourcuff arrive à Nantes, son nom avait déjà été évoqué. Forcément, on est toujours surpris qu’un tel coach puisse venir à Nantes. C’était plus cela la surprise le fait qu’il n’avait plus entraîné depuis longtemps. On a tous été surpris sur le moment. »

Sur la méthode Domenech

« On a fait beaucoup de courses durant la première séance. Il n’a pas beaucoup parlé sur les deux premières séances. Il a beaucoup regardé, il a aussi un peu encouragé. La situation s’est passée normalement, la séance s’est bien déroulée. Il arrivait dans un climat difficile. Mais, à l’intérieur du groupe, il n’y avait pas de problème. Tout le monde était dans l’expectative de savoir comme ça allait se passer. Avec beaucoup de calme, le staff a ensuite imposé leurs idées. »

Sur le premier entraînement de l'année, le « Kita-Circus »

 « Au début, sur la pelouse d'entraînement, on a été surpris. On ne s’attendait pas à cet accueil, avec la musique. Après, c’était une douzaine de personnes. C’était notre premier entraînement après les vacances, on avait envie de faire les choses comme il le fallait. Il n’y avait pas d’agressivité. C’était plus du chambrage et du mécontentement. On est restés dans notre séance. La musique est passée beaucoup de fois. Mais au moins, on avait un peu de bruit et un peu d’ambiance à l’entraînement ! »

Sur le conflit entre la direction et les supporters

« Le public nantais est toujours derrière son club. C’est plus entre les supporters et la direction. Ils nous soutiennent, quand ils ne sont pas contents, on essaye d’avoir un dialogue. L’année dernière, on a essayé de dialoguer avec eux. Il n’y a jamais eu d’agressivité. Il n’y a pas de problème entre les joueurs et les supporters. »