FC Nantes : les dérives de la gestion Kita pointée du doigt par un ex Canari
Waldemar KitaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
TACLE

FC Nantes : les dérives de la gestion Kita pointée du doigt par un ex Canari

Nantais de 2007 à 2010, Guillaume Moullec a connu les premières années de l'ère Kita. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'en garde pas un bon souvenir…

Trois entraîneurs, des résultats catastrophiques, des ultras en colère qui réclament son départ, des soupçons de malversation… Waldemar Kita vit une nouvelle saison très compliquée au FC Nantes. Ce n'est évidemment pas la première. Depuis août 2007 et son arrivée sur les bords de l'Erdre, l'homme d'affaires va de déconvenue en déconvenue, sans jamais en tirer des leçons, reproduisant à l'infini les mêmes erreurs. Avec, notamment, une façon de gérer les hommes, joueurs ou entraîneurs, très controversée, comme l'a expliqué l'ancien Canari Guillaume Moullec lors d'une interview à maisonjaune.org.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

"La gestion humaine était très compliquée"

"Si on savait que Michel Der Zakarian allait partir rapidement en 2008/09 ? Oui, et je pense que lui aussi. On savait que même si les résultats allaient être positifs, au moindre faux pas il y aurait eu un changement d’entraîneur. Mais même plus tôt que ça. Déjà l’année d’avant, au premier match de Ligue 2 contre Reims, à domicile, on gagne 5-0 mais tout le monde savait qu’il y avait un entraîneur dans les tribunes. Comme on a gagné et qu’on a bien enchainé derrière ils n’ont pas pu le changer. Mais on le savait très bien, on le sentait. On se le disait qu'on faisait une préparation avec un entraîneur alors que l’on savait que quelques mois après il ne serait plus là. C’était déjà un mauvais départ."

"Après, Praud est arrivé et ça a été très spécial puisqu’à l’époque, on était vraiment beaucoup dans le groupe. Il y avait pas mal de recrues, de joueurs qui avaient été pris pour la Ligue 2 l’année d’avant. Et Elie Baup, avec le président Kita, Larièpe, Pascal Praud, ont décidé d’écarter des joueurs. Ça n’a pas été bien reçu, ça ne s’est pas très bien passé. Donc ça a été le début d’une période très difficile. Dans ces conditions, au niveau de l’effectif, on savait que ça allait être compliqué. Personnellement j’ai été en équipe réserve. J’ai été écarté avec sept ou huit joueurs un jeudi. Un des joueurs en question jouait le samedi suivant, c’était incompréhensible. Je fais donc un match en réserve à Angers, et 10 jours après je suis convoqué avec l’équipe A pour aller à Grenoble. Je suis titulaire et je termine la saison. La gestion humaine était très compliquée. On écarte des gens, on les reprend, on les ré-écarte, on les re-reprend... C’est comme ça, c’est le foot. J’aurais aimé dire que ça s’est calmé, mais ce n’est malheureusement pas le cas.

Pour résumer

La gestion Waldemar Kita n'est pas sujette à controverse depuis cette saison. Guillaume Moullec, Canari de 2007 à 2010, est resté perplexe…

Raphaël Nouet
Article écrit par Raphaël Nouet