FC Nantes : maintien, euphorie, Dijon... La grosse mise au point de KombouaréLancer le diaporama
FC Nantes - Mercato : la liste des partants possibles de l'été 2021
+8
Antoine Kombouaré, coach du FC Nantes.Credit Photo - Icon Sport
LANCER LE DIAPORAMA
par Alexandre Corboz
CONF' DE PRESSE

FC Nantes : maintien, euphorie, Dijon... La grosse mise au point de Kombouaré

Dimanche soir (21h), à Gaston Gérard, le FC Nantes joue un match décisif pour son maintien à Dijon. Antoine Kombouaré était en conférence de presse il y a quelques minutes pour balayer l'actualité des Canaris.

Zapping But! Football Club FC Nantes : Top 10 des salaires de la saison 2020 / 2021

Disposant d'un groupe à 100% disponible pour le déplacement à Dijon, Antoine Kombouaré était en mission face aux micros, chasser l'optimisme béat et « l'excès de confiance » : « C'est tellement fragile et puis ce n'est pas gagné d'avance. Cela peut pas être un piège. Nous aujourd'hui, on est 18e et barragiste. Mon travail, c'est de préparer mon équipe, de faire un grand match à Dijon et de gagner. Pour moi, c'est le match de l'année. Tout le monde nous voit gagnant avec des calculs, des calendriers et c'est la grave erreur qu'on ferait de se voir arriver ».

S'il sent son équipe plus solide et plus conquérentes, le Kanak n'élude aucun scénario : « Nous, on sait simplement qu'en gagnant les deux derniers matchs, on est en Ligue 1... Mais c'est loin d'être acquis (…) Je rappelle juste qu'à la mi-temps de Strasbourg, on avait trois points de retard sur Nîmes. Si on se la raconte un peu et qu'on croit que c'est arrivé, on peut aussi perdre à Dijon et être 19e avant la dernière journée. C'est un scénario dont vous ne parler pas. Cette fin de saison est stressante, on ne dort pas beaucoup. C'est aussi excitant car on est revenu dans la course. Si on s'endort un peu, les deux gifles on va les prendre. Soyons humbles, très humbles... On sait d'où l'on vient. On a tout le temps été 18e ou 19e ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

L'envie d'enchaîner une série

Conscient de ce qui pend au nez du club et de ses salariés en cas de descente, Antoine Kombouaré insiste sur la nécessité de surfer sur la dynamique : « On a tellement galéré, tellement souffert qu'on ne peut pas se projeter. Ce serait une grave erreur de se projeter.Il faut voir le match de Dijon comme un pas de plus vers la Ligue 1 (…) On a repris la confiance. On gagne mais on n'est pas pas rassasié, on a envie de gagner, on en veut toujours plus ».

« Depuis qu'on est arrivé, on a mis quelque chose en place. On espère pouvoir récolter les fruits du travail ou au moins les prémices de ce qu'on a mis en place. Après, j'ai trop d'expérience pour avoir des certitudes. Les voyants sont au vert mais on est vigilant car on est toujours 18e. C'est le rêve d'enchaîner trois victoires consécutives quand on est dans la situation qui est la nôtre... Maintenant je ne ne sais pas ce que nous réserve l'avenir », a-t-il martelé, estimant que les joueurs dijonnais auront à cœur de réagir « pour se montrer et sortir de la galère dans laquelle ils sont ».

« Aujourd'hui, on est préparé pour les barrages. Moi, je suis toujours inquiet, vigilant. Je ne peux pas être fier de mon travail aujourd'hui. L'équipe est encore 18e. On verra à la fin mais si je suis fier aujourd'hui, je suis un malade (…) Je ne fais de bilan aujourd'hui. Je peux être satisfait de quoi ? D'avoir gagné trois matchs ? Je ne suis pas content car quand je regarde le classement, je me dis : « Mince, on est 18e » », a-t-il conclu.

Pour résumer

Voici les mots d'Antoine Kombouaré avant Dijon – FC Nantes ce dimanche soir (21h) à Gaston Gérard.

Alexandre Corboz
Article écrit par Alexandre Corboz
Albums Photos