FC Nantes – LOSC (0-2) : Domenech, Fabio... Les quatre constats implacables sur la crise des Canaris
Raymond DomenechCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

FC Nantes – LOSC (0-2) : Domenech, Fabio... Les quatre constats implacables sur la crise des Canaris

Le FC Nantes a concédé une nouvelle défaite sur sa pelouse face au LOSC (0-2). Avec plusieurs raisons de s'inquiéter.

Zapping But! Football Club FC Nantes : satisfactions, déceptions... le premier bilan de la saison des Canaris

Domenech semble déjà sans solution

Les semaines passent et rien ne semble changer pour Raymond Domenech. Le technicien du FC Nantes n'a pas encore connu la victoire depuis sa prise de fonction et plus globalement, l'impression qu'il n'a pas de ressorts tactiques saute aux yeux. En première période, sa non-réaction pour recadrer ses troupes en grande souffrance a surpris les observateurs. En seconde, malgré une timide réaction dans l'agressivité, Domenech s'est fait attendre pour opérer des changements et apporter du sang neuf à ses troupes.

Des errements défensifs qui ne pardonnent pas

Le FC Nantes est dans une situation suffisamment difficile comme cela pour s'éviter des cadeaux offerts sur un plateau aux adversaires. La mésentente dans la surface entre Girotto et Louza a offert une passe décisive à Jonathan David qui n'a pas besoin de cela en ce moment pour être efficace. A peine dix minutes de jeu et les Canaris devaient composer avec un handicap largement évitable... En deuxième période, c'est une perte de balle sur un dribble très mal senti de Traoré qui a précipité le contre éclair des Dogues.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU FC NANTES

Fabio, le symbole d'une sale période

Quand rien n'est favorable, bien évidemment, le sort n'en finit plus de s'acharner. Le FC Nantes a pu le vérifier avec le nouveau pépin physique de Fabio. Le latéral brésilien a dû céder sa place dès le milieu de la première période, touché une énième fois à la cuisse. Une fragilité autant plombante pour le défenseur que pour son équipe, puisque Domenech a dû renoncer à aligner Corchia milieu comme il l'avait prévu, en le faisant redescendre d'un cran.

Et en plus, les rivaux prennent des points

A ce revers inquiétant face au leader de Ligue 1 s'ajoute surtout le constat une les rivaux du FC Nantes dans la lutte pour le maintien lui mettent une pression d'enfer. Certes, Dijon et Nîmes ont perdu malgré des matchs valeureux. Mais les Canaris ont vu Lorient prendre trois points face à Reims samedi, de quoi les laisser seuls à la 18e place du classement, alors que l'ASSE a également pris le large en s'imposant face au FC Metz.