FC Nantes : Randal Kolo Muani a gommé deux défauts rédhibitoiresLancer le diaporama
FC Nantes : le calendrier de fin de saison des Canaris en Ligue 1
+10
Randal Kolo MuaniCredit Photo - Icon Sport
LANCER LE DIAPORAMA
par Alexandre Corboz
CONFESSIONS

FC Nantes : Randal Kolo Muani a gommé deux défauts rédhibitoires

Les galères ont forgé le début de carrière de Randal Kolo Muani. Dans les colonnes de Ouest-France, l'international Espoirs est revenu sur les défauts qui ont failli lui coûter cher.

Zapping But! Football Club FC Nantes : le palmarès complet des Canaris

Révélation du FC Nantes cette saison, Randal Kolo Muani est revenu sur son étonnant début de carrière, lui qui a connu pas mal de galères jusqu'à enfin percer en Ligue 1 à 22 ans. « C’était parfois douloureux parce que je ne m’attendais pas à tant de hauts et de bas. Je savais que le foot n’était pas linéaire mais je ne pensais pas que ça serait à ce point-là », a reconnu l'intéressé dans un long entretien à Ouest-France.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Il n'est plus nonchalant

L'une des raisons pour lesquelles « RKM » a eu du mal à faire son trou est sa nonchalance naturelle, un défaut qu'il a eu du mal à gommer : « Cette réputation de nonchalant m’a suivi pendant des années… J’ai beaucoup travaillé dessus avec mon père. Je ne le faisais pas exprès. Je suis comme ça. J’ai fait un travail sur moi pour effacer cette nonchalance. J’espère que je le fais bien. Je continue à le faire. Quand je rentre sur le terrain, je donne tout. Si je dois mourir sur le terrain, je le ferai (…) On m’a beaucoup catalogué sur ça. Des fois, on me disait : « Tu n’as pas envie de jouer, tu es trop nonchalant ». Par exemple, pour faire un pressing, je venais tranquillement. Mais non, un pressing, tu dois venir à fond pour bien le bloquer. Je ne comprenais pas ça ».

Il est moins nerveux

Autre point sur lequel l'international Espoirs s'est amélioré : son émotivité. Celle-là même qui lui a joué des tours à ses débuts en prêt à Boulogne-sur-Mer (2 cartons rouges). Une trop grande nervosité qu'il est parvenu à effacer également : « Comme je l’ai dit depuis que je suis revenu, c’est un nouveau Randal. Le prêt m’a fait du bien ».

Pour résumer

D'abord jugé nonchalant et impulsif, Randal Kolo Muani (FC Nantes) a fait un gros travail sur lui-même pour percer au haut niveau.

Albums Photos