FC Nantes : Touré lâche une énormité avant le Stade Rennais, Pallois est à l'ouest
Nicolas Pallois (FC Nantes)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
LE DISQUE EST RAYÉ

FC Nantes : Touré lâche une énormité avant le Stade Rennais, Pallois est à l'ouest

Le derby entre le Stade Rennais et le FC Nantes laisse entrevoir une belle partie de manivelle entre deux équipes aux antipodes à l’heure actuelle.

Zapping But! Football Club FC Nantes : le calendrier complet de la saison 2020-2021

Le Stade Rennais est de nouveau sur la pente ascendante. Malgré le nul décroché hier à Reims (2-2), les hommes de Bruno Genesio semblent pleinement relancés dans la course à la Ligue Europa puisqu’ils occupent l’actuelle 7e place de L1 à quatre petites unités du RC Lens. À l’inverse, le FC Nantes continue sa saison galère et pointe au 19e rang juste devant le Dijon FCO. Les Canaris se battront jusqu’au bout pour le maintien.

À ce titre, Abdoulaye Touré a ressorti le bon vieux disque de circonstances dans ce genre de situation. « Pour avancer, il faut se dire les vérités, tirer tous dans le même sens et rester soudés, a-t-il clamé dans 20 Minutes après la défaite contre Nice (1-2). C’est vrai, on est dans une impasse, mais il reste des matchs, et tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. » « Une dernière formule généralement adoptée dans des situations désespérées », observe david Phelippeau.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Le défaillant Pallois a le culot de tacler ses coéquipiers !

Pendant ce temps, Nicolas Pallois se fritait avec Antoine Kombouaré après avoir taclé ses coéquipiers pour leur manque de réalisme dans le zone de vérité adverse. Problème : le stoppeur du FC Nantes n’est sans doute pas le mieux placé pour donner des leçons après la débâcle d’hier. « L'ex capitaine a entamé son match par une erreur qui a failli envoyer Dolberg au but (2e) et a écopé d'un carton jaune (43e) pour une intervention sur Claude-Maurice qui illustre son faible impact dans les duels. Il fait partie des défenseurs à l'origine du deuxième but azuréen par leur hésitation à dégager », tacle L’Équipe qui lui a attribué la note médiocre de 4/10.