FC Nantes : un ancien Canari règle ses comptes après avoir été mis au placard
Steven ThicotCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
MEMOIRE TENACE

FC Nantes : un ancien Canari règle ses comptes après avoir été mis au placard

Ancien grand espoir du côté du FC Nantes, le défenseur central Steven Thicot n'a toujours pas digéré le comportement du club.

Zapping But! Football Club FC Nantes : le bilan des entraîneurs sous l'ère Waldemar Kita

Si la gestion des jeunes au FC Nantes fait aujourd'hui débat, dans une saison notamment marquée par le coup de gueule retentissant de Stéphane Ziani, coach des U19, à l'entraîneur de l'époque Christian Gourcuff, le débat ne date pas d'aujourd'hui.

Ancien grand espoir du FC Nantes, membre de la fameuse génération 1987 avec qui il a été champion d'Europe U17 en 2004, Steven Thicot n'a jamais eu sa chance au sein des Canaris qui l'ont pourtant formé.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU FC NANTES

Thicot n'a jamais connu les pros à Nantes

Dans une interview accordée à Actufoot, Thicot montre qu'il n'a rien oublié. « À partir du moment où j’ai signé mon contrat (professionnel), ils ont littéralement changé avec moi. Mon contrat portait sur 3 ans et je n’ai pas joué une seule seconde en professionnel. Je sortais de 4 ans d’Équipe de France, je venais d’être champion d’Europe et je n’ai pas joué une seule fois en pro. Je ne me suis pas réveillé un jour et je suis devenu le joueur le plus nul du monde. La vraie question doit être posée au club car ce sont eux qui ont la réponse. Ils ont voulu me détruire, ils n’y sont pas arrivés. »

Une période bien difficile qui n'a pas empêché Thicot de garder confiance en ses qualités. « Je sais que je n’ai rien à envier aux joueurs qui jouent en France et je n’ai pas peur de le dire. J’ai toujours été clean avec eux donc il était hors de question de poursuivre là-bas. C’était le moment de passer à autres choses et c’est ce que j’ai fait ». Depuis, celui qui est passé par Hibernian ou le Dinamo Bucarest évolue désormais en Lituanie, au Kalno Zalgiris.