FC Nantes : Waldemar Kita fait pointer une ultime menace qui crispe les supporters
Waldemar KitaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
DEMENAGEMENT

FC Nantes : Waldemar Kita fait pointer une ultime menace qui crispe les supporters

Ce mois-ci, Waldemar Kita et Nantes Metropole doivent se rencontrer pour les conventions d'occupation de la Jonelière et de la Beaujoire. Un dossier très crispant sur fond de déménagement et alors que le FC Nantes pourrait se retrouver SDF au 1er juillet.

Zapping But! Football Club FC Nantes : Top 10 des salaires de la saison 2020 / 2021

Si on a beaucoup parlé des tensions qu'il suscitait auprès des supporters, Waldemar Kita crispe aussi Nantes Métropole qu'il doit rencontrer prochainement pour évoquer les conventions d’exploitation du centre de formation José-Arribas et de la Beaujoire, dont l’échéance est fixée au 30 juin 2021.

Comme il l'a confirmé samedi dernier à l'occasion de son entretien à L'Equipe, le président du FC Nantes rencontre la mairie prochainement sur ce dossier. « Je travaille sur le futur, il y a une certaine stratégie. On me dit qu'il n'y en a pas, mais si, il y en a une ! Seulement, à chaque fois que je vais au bout d'un projet, on me tire dessus ! », avait-il alors pesté.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

La convention de la Jonelière et de la Beaujoire étudiée en juin

Comme le rapporte Ouest-France, il n'est pas exclu que cette fameuse stratégie porte sur un départ de la Jonelière pour rejoindre le Pays d'Ancenis et y construire un nouveau centre. Un ultime pied de nez redouté par les supporters les plus fervents.

Reste néanmoins un point auquel se raccroche les fans du FC Nantes : l'impossibilité de réaliser un tel déménagement en bâtissant de A à Z un centre d'entraînement en un laps de temps aussi court. Comme il faudra au moins deux ans ou deux ans et demi à la construction d'un tel ouvrage, qui coûtera également très cher (entre 20 et 30 M€), Waldemar Kita sera encore forcé de s'entendre avec la municipalité pour un temps. « Le FC Nantes ne sera pas SDF après le 30 juin. Un terrain d’entente sera forcément trouvé », assène Nicolas, membre de la Brigade Loire, qui veut rester optimiste même s'il redoute un nouveau « coup de com' » du président honni.

Pour résumer

En juin, Waldemar Kita et Nantes Metropole devront forcément s'entendre pour que le FC Nantes ne soit pas SDF au 1er juillet...