FC Nantes : Waldemar Kita poussé vers une solution interne pour l'après-Gourcuff
Waldemar KitaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CONSEIL

FC Nantes : Waldemar Kita poussé vers une solution interne pour l'après-Gourcuff

Pour Ouest-France, Waldemar Kita serait bien inspiré de nommer un enfant du cru comme coach au FC Nantes.

C'est ce qu'on appelle communément un « brûlot ». Journalistes pour Ouest-France, Christophe Delacroix et Loïc Folliot ont débridé leurs plumes respectives pour faire un état des lieux de la situation au FC Nantes :« Une énième révolution, un club qui tourne en rond ». Un article passionné où Waldemar Kita n'est pas épargné pour sa gestion désastreuse du club.

« On connaît la musique et on a les oreilles qui saignent. De Gentili à Cardoso, en passant par Rohr, Girard, Praud, Bayat et tant d’autres, on n’est pas loin du Grand Chelem. Si la culture de l’échec était le thème d’une œuvre cinématographique, Waldemar Kita aurait déjà plusieurs Oscars dans son armoire à trophée(s). Il pourrait même viser l’étoile sur Hollywood Boulevard », balance Ouest-France.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

« Filer le bébé à un enfant du cru »

Et le média local donne un conseil à Waldemar Kita pour le remplacement de Christian Gourcuff, lequel va laisser dans un premier temps sa place à Patrick Collot, pour un intérim jusqu'à la trêve hivernale : « Son successeur – il faut déjà y penser – portera le numéro 15, 18 ou 19. Peu importe. Son tour viendra et assez vite si le mouvement perpétuel reste le domaine réservé au poste d’entraîneur. Très rapidement, il comprendra dans quel bourbier il s’est invité car il faut le vivre de l’intérieur pour mesurer l’étendue des dégâts. Le mieux serait encore de filer le bébé à un enfant du cru, à un de ceux qui jactent depuis le bord de touche. Ça ne changerait pas la fin du film pour autant mais au moins pour une fois, WK pourrait se targuer d’avoir pris une décision cohérente ».

Les solutions Stéphane Ziani, Pierre Aristouy voire un intérim plus long pour Patrick Collot ? Peu importe ! Ouest-France ne souhaite plus voir l'agent Mogi Bayat aux commandes : « Un club, c’est une âme, une histoire, de la matière grise, des compétences, une direction, des supporters, des émotions, un projet et pas Mogi Bayat ».