Jocelyn Gourvennec (LOSC)
Jocelyn Gourvennec (LOSC)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
GÉNIES

LOSC, FC Nantes : Gourvennec fait une déclaration enflammée au FCN

Actuel entraîneur du LOSC, Jocelyn Gourvennec se rappelle avoir énormément appris lorsqu’il n’était encore qu’un très jeune joueur du FC Nantes. Deux coaches l’ont marqué au fer rouge.

Zapping But! Football Club FC Nantes : le palmarès complet des Canaris

Jocelyn Gourvennec a beau être entraîneur depuis 2010, il n’a rien oublié de son passé de joueur. Notamment lorsqu’il portait les couleurs du FC Nantes entre 1995 et 1998. À cette époque, l’actuel coach du LOSC a peut-être connu son plus beau moment de footballeur professionnel avec un certain Jean-Claude Suaudeau.

« Mon passage comme joueur à Nantes a été la chance de ma vie, déclare-t-il dans L’Équipe. J’ai touché du doigt le très haut niveau. L’exigence qu’il imprimait m’a énormément marqué. C’est là que j’ai fait les préparations athlétiques du début de saison les plus difficiles. Pour être tout le temps disponible pour le partenaire, pour presser, il faut beaucoup courir. Dès le premier stage de préparation en Suisse, il a dit : “On conçoit notre jeu d’attaque à partir de la récupération du ballon”. Ce jour-là, j’ai compris ce qu’était le jeu à la nantaise et pourquoi ses équipes ont été championnes. Une révélation. Suaudeau était très inspirant. C’était dingue. Il pouvait être transporté à l’entraînement par un beau geste, une belle passe qui sortait de l’ordinaire, un beau déplacement. Et arrêter la séance pour mettre ça en valeur. C’est en ça qu’il donnait beaucoup confiance. Ça renforçait l’estime de soi. »

« Denoueix ? Un entraîneur hors norme »

Suaudeau n’est pas le seul technicien du FC Nantes à avoir marqué Gourvennec. Raynald Denoueix a aussi occupé une place importante dans sa réflexion avant d’entraîner. « Celui dont je me suis senti le plus proche dans le fonctionnement et sur le plan humain, c’est Raynald Denoueix (1997-1998). C’était les mêmes idées de jeu que Suaudeau, mais là où Coco était souvent piquant, aimait titiller les joueurs pour les maintenir en éveil, à la fois protecteur et provocateur, Raynald mettait beaucoup plus de lien, de calme, il était beaucoup dans l’explication, poursuit le coach du LOSC. Quand beaucoup parlent de “je”, lui parle de “jeu”. Il faisait des séances très longues de 2 heures, comme à la formation, et ne comprenait pas que pour nous, pros, c’était difficile. Et nous, on ne comprenait pas qu’il nous fasse faire le travail athlétique en fin de séance pour qu’on travaille sur la fatigue. Et on s’est tous adaptés. Lui comme nous. J’ai gardé le lien avec lui. Pour répondre parfois à mes questionnements – est-ce que je fais venir dans la construction le milieu entre le latéral et le central ou entre les deux centraux ? Dans les cinq minutes, j’avais une réponse simple. C’est fabuleux. Un entraîneur hors norme. »

Pour résumer

Actuel entraîneur du LOSC, Jocelyn Gourvennec se rappelle avoir énormément appris lorsqu’il n’était encore qu’un très jeune joueur du FC Nantes. Deux coaches l’ont marqué au fer rouge : Raynald Denoueix et Jean-Claude Suaudeau.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert