OL - FC Nantes (3-0) : Lafont a limité la casse, Pallois désastreux... Les notes des Nantais
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CARNET DE NOTES

OL - FC Nantes (3-0) : Lafont a limité la casse, Pallois désastreux... Les notes des Nantais

En difficulté, le FC Nantes a vécu un cauchemar sur la pelouse de l’OL ce mercredi soir (défaite 3-0). Les notes des Canaris.

Zapping But! Football Club FC Nantes : le palmarès complet des Canaris

Canari du match : Alban Lafont (6)

Note du match (des Nantais) : 05/20

Lafont (6) : Dans une défense nantaise qui a pris le bouillon, l’international Espoirs a été le moins mauvais mais il a été totalement livré à lui-même. Sept beaux arrêts devant Depay (quatre fois), Aouar, Kadewere et Mendes. On peut à la rigueur lui reprocher le second but lyonnais signé Kadewere mais c’est tout.

Corchia (4) : L’ancien Sévillan doit se demander ce qu’il est venu faire dans cette galère en octobre. En même temps, on ne peut pas dire qu’il méritait vraiment mieux vu sa soirée difficile...

Castelletto (4) : S’il a sauvé quelques coups et est passé proche de marquer (63e), le Camerounais n’a pas surnagé non plus. Sur le premier but, il est malheureux sur le centre d’Aouar qui passe entre ses jambes.

Pallois (2) : Le capitaine des Canaris a vécu un calvaire. Cela a commencé à la 6e minute avec sa boulette profitant à Depay puis les approximations se sont enchaînées. A la pêche sur quasiment tous les buts et sanctionné d’un carton jaune logique pour une main baladeuse au visage de Kadewere (68e).

Appiah (4) : A l’exception d’une ou deux montées, on n’a pas vu le latéral gauche des Canaris. Défensivement, il avait fort à faire avec l’excellent Tino Kadewere.

Chirivella (3) : L’ancien joueur de Liverpool a enchaîné avec une nouvelle prestation insipide. Aucun impact, aucune passe qui casse les lignes, le néant. A cédé sa place à Louza (60e).

Girotto (4) : De retour au poste de sentinelle depuis quelques matches, le Brésilien a clairement perdu de sa superbe. Il a nettoyé quelques ballons mais s’est contenté de jouer latéralement.

Abeid (5) : On ne peut pas reprocher à l’Algérien de se battre. L’ex-Dijonnais s’est projeté et est passé proche de l’égalisation (21e). Il a aussi mis de l’impact dans l’entrejeu même si ce fut parfois désordonné et à la limite comme sur son carton jaune logique. Remplacé par Touré (80e).

Bamba (3) : Jamais dangereux, l’ailier gauche des Canaris a cédé sa place à l’heure de jeu à Simon (60e), trop souvent arrêté pour faire des décisions.

Kolo Muani (5) : Face à la défense lyonnaise, “RKM” a fait ce qu’il a pu, joué en appui pour Abeid (21e), tenté de percuter individuellement. Dommage qu’il soit désespérément isolé dans une équipe aussi faible. Remplacé par Ndilu (90e).

Coco (3) : Depuis son retour de blessure, l’ex-Guingampais n’existe plus. A mettre à son actif, un carton jaune pour avoir démonté Cornet (35e) et une sortie rapide profitable à Coulibaly (60e), dont c’était le retour et qui est passé proche de marquer (90e+1).

Conclusion : complètement à l’ouest (dans le mauvais sens du terme) et rapidement mené, le FC Nantes n’aura fait illusion qu’une demi-heure avant d’exploser en vol. Patrick Collot termine son intérim par une correction logique.