ASSE, Girondins - Mercato : les 3 clés d’un deal entre Ruffier et Costil 
par butfootballclub

ASSE, Girondins - Mercato : les 3 clés d’un deal entre Ruffier et Costil 

La possible arrivée de Jean-Louis Gasset aux Girondins pourrait-elle relancer Stéphane Ruffier à Bordeaux ? En parallèle, le futur de Benoît Costil pourrait-il s’écrire à l'ASSE ? Compliqué...

Le poids de Gasset 

Le débat actuel chez les supporters de l’ASSE est de savoir quel sort doit être réservé à Stéphane Ruffier. Mis à pied par ses dirigeants, le gardien basque va sans doute partir par la petite porte. Un rendez-vous serait programmé mercredi en ce sens. S’il est libéré, l’intéressé aura-t-il envie de s’offrir un dernier challenge ? Si Jean-Louis Gasset le lui propose, L’Équipe pense qu’il pourrait se laisser convaincre. Les deux hommes s’apprécient. 

L’envie de Ruffier d’aller dans une autre galère

Le poids de Gasset aux yeux de Ruffier ne se dément pas. À l’ASSE, le coach à la casquette a conforté le portier de 33 ans en numéro 1 sans aucune ambigüité. Il connaît son niveau et sa faculté à faire gagner des matches. Encore faut-il que le collectif suive. Chez les Verts, Gasset avait su créer une osmose. Aux Girondins, s’il doit y aller, le vestiaire est en train de se fissurer. Ruffier aurait-il envie de tenter le diable ? D’autant que son salaire élevé (estimé à 2,8 M€ brut annuels) pourrait être mal vu en interne...

Costil est-il accessible pour l’ASSE ?

Si l’ASSE veut se débarrasser de Ruffier, c’est principalement en raison de son salaire, désormais trop élevé pour un remplaçant. On verrait donc mal les Verts miser sur un Benoît Costil aussi gourmand, mais aussi Claude Puel se dédire sur le poste de numéro 1 destiné à Jessy Moulin. L’idée serait donc farfelue sur le papier, à moins que le capitaine du FCGB fasse des efforts. Pour signer au MHSC, Costil (33 ans) serait prêt à en consentir en misant sur un contrat de longue durée (4 ans). « Costil vers Saint-Étienne ? Ce n’est pas possible, coupe Manu Lonjon. L’ASSE n’a pas les moyens. D’abord, il n’est pas parti de Bordeaux. Et ensuite, il ne quittera pas Bordeaux pour aller à Sainté, qui a des soucis financiers. »