FC Barcelone : Lionel Messi a dégoupillé face à un joueur de Liverpool

FC Barcelone : Griezmann, Dembélé... Ce n'est pas gagné pour séduire Messi

Lionel Messi, l’attaquant du FC Barcelone, était visiblement tendu lors des demi-finales de Ligue des champions face à Liverpool.

Si le FC Barcelone est sorti par la petite porte en subissant une douloureuse remontada contre Liverpool (3-0, 0-4), Lionel Messi était visiblement tendu à l’heure de ces confrontations. Dans une interview accordée au Daily Mail, James Milner révèle en effet comment Messi s’est laissé aller à quelques propos peu agréables à son endroit.

En cause, un duel rugueux lors du match aller qui aurait trouvé une prolongation dans le tunnel du Camp Nou. « Il n’était pas content du tout. Il me lançait plein de mots en espagnol en traversant le tunnel à la mi-temps. Il m’appelait ‘burro’. Cela se traduit par ‘âne’, mais je crois que dans le football espagnol, le terme est également utilisé pour désigner quelqu’un qui donne des coups de pied aux gens ». De quoi amuser le milieu de terrain anglais. « Je ne pense pas qu’il se soit rendu compte que je comprenais l’espagnol. Il a dit: ‘Cette faute que tu as faite, c’est parce que je t’ai baladé’. Je l’ai laissé et je suis allé dans le vestiaire… », a expliqué Milner.

Milner n’en veut pas à Messi

Le joueur de Liverpool, beau joueur, avoue que le fait que soit Messi en personne qui se laisse aller de la sorte à une saveur un peu différente. « Je n’ai que de l’admiration pour lui. Il a gagné le droit de dire ce qu’il veut. […] C’est un joueur extrêmement difficile à affronter. Si vous essayez de l’arrêter, vous ne devez pas avoir peur d’être ridicule. Je suis passé par là… Il m’a déjà humilié et la vidéo a été vue un million de fois. Mais je n’étais pas le premier et je ne serai pas le dernier. […] Des joueurs comme ça, vous devez leur faire savoir que vous êtes là et ne pas les laisser tout faire à leur manière. Vous devez essayer de les perturber, sans vouloir les blesser, bien entendu. Cela fait partie du jeu, c’est le côté mental », a conclu le milieu des Reds.

Julien Pédebos