FC Barcelone : Messi et sa bande ont trouvé une nouvelle raison d’enrager contre le Real Madrid

true

Le Real Madrid a été chercher une victoire capitale ce dimanche sur la pelouse de l’Athletic Bilbao (1-0). Avec un scénario qui fait déjà grincer chez les pro-FC Barcelone.

Une fois n’est pas coutume, le Real Madrid a joué avant le FC Barcelone dans cette journée de Liga. Et les hommes de Zinédine Zidane n’ont pas tremblé puisqu’ils ont réussi à aller chercher trois points capitaux dans la course au titre sur la pelouse de l’Athletic Bilbao (1-0). Un succès qui a été acquis en deuxième période, avec un scénario que les supporters du FC Barcelone ont déjà du mal à accepter.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Barcelone

Un penalty accordé à posteriori

En effet, malgré une domination plutôt nette dans le jeu, les Madrilènes semblaient bien incapables de trouver la solution pour débloquer la partie. Il aura fallu attendre un coup de main salvateur du VAR pour relever, bien après la faute, que Dani Garcia a marché sur le pied de Marcelo dans la surface lors d’une intervention défensive. Une sanction que Sergio Ramos ne s’est pas privé de convertir avec un penalty parfaitement transformé.

 

Une faute de Ramos non sanctionnée ?

Si ce penalty obtenu a posteriori a déjà provoqué de la frustration, compte tenu du scénario du match qui a amené l’arbitre à revenir sur la faute après plusieurs minutes de jeu effectif, c’est surtout la suite du match qui fait déjà enrager les fans du FC Barcelone. Quelques minutes plus tard, Sergio Ramos, de manière involontaire, a lui aussi marché sur le pied de Raul Garcia en pleine surface madrilène, sans que l’arbitre ne trouve rien à y redire.

 

Vidal préfère en rire sur Instagram

Bien évidemment, sur fond de favoritisme arbitral en faveur du Real Madrid, les supporters du FC Barcelone sur les réseaux sociaux, la presse catalane et même Arturo Vidal, via une story Instagram qui ne fait pas mystère de ses pensées, n’ont pas manqué de relever ce qu’ils estiment être un jugement à deux poids, deux mesures. C’est tout de même oublier que sur la deuxième action, Raul Garcia et Sergio Ramos n’étaient pas du tout concernés par le ballon et que contrairement à la faute basque, le geste du défenseur du Real Madrid apparaît comme totalement involontaire…

 

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014