Real Madrid : Florentino Perez a déjà trois bons prétextes pour virer Rafael Benitez

Si Florentino Perez s’est servi de plusieurs prétextes pour évincer Carlo Ancelotti du Real Madrid et faire signer Rafael Benitez l’été dernier, il semblerait que les défauts observés du temps du technicien italien se soient accentués. C’est en tout cas le constat accablant dressé par Don Balon.

Le projet de rotation fait pschitt…

Déjà, Perez avait accusé Ancelotti de mal gérer le physique de ses hommes et de provoquer des blessures en ne faisant pas assez de turn-over. Cette saison, Benitez a effectué une plus large rotation avec autant sinon plus de blessés et les critiques de certains joueurs mécontents de se retrouver sur le banc.

La défense n’est pas plus solide…

Autre nœud de discorde : le manque d’équilibre de l’équipe identifié par le président avec des joueurs qui attaquent beaucoup trop et ne défendent pas assez. Or, sur les trois derniers matches, l’équipe de Rafael Benitez a encaissé dix buts. Des standards beaucoup plus élevés que ceux d’Ancelotti.

Les attaquants ne se sacrifient pas davantage pour l’équipe…

Enfin, Florentino a voulu, en évinçant l’ancien coach du PSG, adresser un message aux joueurs, jugeant que l’Italien était trop laxiste et ne poussait pas assez ses joueurs offensifs à participer aux tâches défensives… Sauf que Benitez ne parvient pas à faire changer les mentalités de ses attaquants, Cristiano Ronaldo en tête, et que les joueurs ne sont pas plus à l’aise avec ses méthodes d’entraînement.

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008