Real Madrid : les 3 maillons forts du titre merengue 
par butfootballclub

Real Madrid : les 3 maillons forts du titre merengue 

Le Real Madrid a remporté son 34e titre domestique en dominant Villarreal (2-1). L’occasion de revenir sur les 3 piliers merengue sur le terrain.

Karim Benzema 

Florentino Pérez est très sérieux quand il estime que Karim Benzema a l’étoffe du futur Ballon d’Or. L’attaquant tricolore sort d’une saison monstrueuse en Liga : 36 matches, 21 buts et 8 passes décisives ! L'ancien buteur de l'OL (32 ans) a confirmé sa nouvelle dimension prise depuis le départ de Cristiano Ronaldo à l’été 2018. Aussi à l’aise pour participer à la construction des actions que pour être à leur finition, il est à la fois le meilleur passeur de son équipe en Liga et son buteur n°1. De plus, Benzema a dépassé en juin Ferenc Puskas au nombre de buts inscrits sous le maillot du club, avec 248 toutes compétitions confondues et est le Madrilène qui a pris part au plus de rencontres (46 TTC). Prodigieux. 

Sergio Ramos

Avec Benzema, Sergio Ramos incarne le mieux l’âme du nouveau champion d’Espagne. Qui de mieux que l’ancien Sévillan (34 ans) pourrait être la figure de proue d’un club qu’il a dans le sang ? « C’est notre leader, le moteur de l'équipe, acquiesce Zinédine Zidane. Chacun apporte quelque chose, mais lui, c'est notre capitaine, notre référent. Je crois que tous les Madridista se sentent très bien représentés par Sergio. Et dans tous les domaines. » Depuis la fin du confinement, qu’il a passé dans sa salle de musculation, le défenseur central est un monstre physique qui sait claquer des buts presque toujours décisifs (10). Ramos a aussi su se reconnecter avec son binôme Raphaël Varane pour offrir au Real Madrid la meilleure défense de Liga (23 buts encaissés, contre 38 au Barça).

Thibaut Courtois

Le départ de Keylor Navas a laissé un vide au Real Madrid et surtout un doute chez les supporters : Thibaut Courtois allait-il enfin se montrer à la hauteur dans les cages ? Recruté à Chelsea en 2018, le géant belge (28 ans) est redevenu le dernier rempart redoutable qu’il était. Bien protégé par son axe Ramos-Varane, mais aussi le premier rideau constitué par Federico Valverde, Courtois a rassuré les socios qui apprécient également son côté grande gueule... jamais le dernier à souffler sur les braises blaugrana. Sa dernière salve date d'hier et vaut le détour. « Revenir du confinement après trois mois d’arrêt et gagner tous ces matches… J'ai reçu plus d'un message de Catalogne pour me dire de me taire pour avoir dit qu’on allait gagner (le championnat) et au final mon équipe l'a fait. Ils m’ont mal compris, il fallait terminer le championnat, mais j’avais entière confiance en mon équipe », a-t-il conclu. Classe.