Girondins : Koscielny sans langue de bois sur les manquements bordelais
Laurent KoscielnyCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
ESPRIT ES-TU LA ?

Girondins : Koscielny sans langue de bois sur les manquements bordelais

Laurent Koscielny, contrairement à Jean-Louis Gasset, estime que la fatigue physique n'explique pas la défaite des Girondins à Brest (1-2).

Zapping But! Football Club Bordeaux, PSG, OM, OL, ASSE : le top 10 des meilleurs buteurs de Ligue 1 en activité

Les Girondins se sont fait rejoindre puis dépasser dimanche à Brest. Une défaite que Jean-Louis Gasset a attribuée à la fatigue physique de ses troupes. « Je vois une équipe fatiguée. Je vois des joueurs fatigués psychologiquement, et physiquement car on envoie toujours les mêmes joueurs. Dès qu’on a un joueur blessé, l’équipe s’affaiblit un peu. Il faut arriver à trouver les ressorts », a commenté le coach à la casquette.

A VOIR AUSSI : TOUTE l'ACTUALITE DES GIRONDINS

« Un problème d'attitude »

Mais Laurent Koscielny, lui, a estimé que le problème était ailleurs... « On était bien physiquement je pense, on a eu les jours qu’il fallait pour récupérer. Pour moi, c’est un problème d’attitude, tout simplement. Il va falloir faire plus, et surtout être constant dans les matches. Là, sur ce match-là on a deux visages. Un visage où ça joue très bien au ballon, où on prend beaucoup de plaisir à jouer, à doubler les passes, à jouer sur les côtés… Et un autre visage où on a l’impression de ne plus savoir faire une passe. C’est très difficile. C’est aussi avec ce genre de match qu’il faut apprendre et continuer à travailler ».

Et à l'ancien Gunner de tempérer un peu ses propos... « Les deux derniers matches, face à Lyon et Lille, il y a eu des bonnes choses dans le contenu même si au niveau comptable on a pris zéro point. Mais là, sur ce match, on est revenus les pieds sur terre. Ça va faire certainement du bien aussi, peut-être qu’on s’était vus un peu trop beaux. Dans ce championnat-là, pour avancer, il faut être régulier dans ses résultats et dans ses prestations. Après deux bons matches, on retombe dans nos travers… A nous de rectifier cela ».