Girondins : le pire est redouté pour Bordeaux, King Street discute déjà avec un nouveau club !
Frédéric Longuépée (Girondins)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
AVENIR TROUBLE

Girondins : le pire est redouté pour Bordeaux, King Street discute déjà avec un nouveau club !

Si le retrait de King Street laisse les Girondins de Bordeaux au bord du précipice, le fonds d’investissement américain aurait déjà un moyen de rebondir.

Zapping But! Football Club Bordeaux, PSG, OM, OL, ASSE : le top 10 des meilleurs buteurs de Ligue 1 en activité

En annonçant hier sa volonté de désengagement, King Street a lâché les Girondins de Bordeaux et ouvert une période forte d’incertitude autour du club. Jointe par L’Équipe, la DNCG estime que le FCGB n’a normalement pas de raisons de déposer le bilan avant les cinq dernières journées de Ligue 1. 

 

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

Quatre scénarios sont édictés pour la suite des opérations :

1. Le plus dramatique : le club dépose le bilan avant la fin de la saison et il faut recalculer le classement de la L1 sans Bordeaux. Tous les points obtenus contre le club bordelais sont annulés et les Girondins sont évidemment rétrogradés. La procédure actuelle débouche sur un dépôt de bilan et le club est rétrogradé administrativement en Ligue 2 à l’issue de la saison.

3. Le club dépose le bilan, mais un repreneur reprend toutes ses dettes. Le club perd alors 15 points au classement.

4. La plus favorable : un repreneur arrive tout de suite et le club reprend normalement son activité. « Il peut y avoir un plan de poursuite d’activité mis en place avec l’actionnaire actuel ou une reprise avec de nouveaux actionnaires, résume Vincent Chaudel, fondateur de l'Observatoire du sport business. Si ce n'est ni l’un, ni l’autre, il y a liquidation. »

King Street discute acec l'Inter Milan depuis un petit moment

Par ailleurs, France Football fait savoir que King Street discute depuis un moment déjà avec des représentants de l'Inter Milan ! « Fortress et un troisième fonds seraient prêts à financer un prêt d'un montant de 250 millions d'euros à l'Inter Milan, estime FF. Dans tous les cas, aucun accord de ce type ne sera toutefois annoncé par le club milanais avant la fin de la saison. Car s'il est en quête de liquidités, le club italien est aussi bien parti pour briser l'hégémonie de la Juventus en Serie A. »