Girondins : Pierre Ménès désigne la pire « truffe » de l’effectif de Gasset
Jean-Louis Gasset (Bordeaux)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
TRUFFADE

Girondins : Pierre Ménès désigne la pire « truffe » de l’effectif de Gasset

La nouvelle défaite des Girondins de Bordeaux à domicile face au Montpellier HSC (0-2) a agacé Pierre Ménès au plus haut point.

Pierre Ménès n’a jamais un bon mot pour les Girondins de Bordeaux. En même temps, les joueurs du FCGB le cherchent plutôt bien en étant médiocres depuis des mois et particulièrement depuis le début de la saison. La nouvelle défaite encaissée dimanche face au MHSC (0-2) a même poussé le consultant de Canal+ à les qualifier de « truffes », ce qui n’a pas plu à tout le monde. Ménès s’explique sur cette appellation péjorative et enfonce le clou !

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

Otavio dans le viseur de Ménès

« J’ai dit truffes, parce qu’une équipe qui joue mal mais qui se bat, j’ai du respect pour elle. Une équipe qui joue mal et qui ne se bat pas, je suis désolé, je n’ai aucun respect pour elle. Et les deux derniers matchs de Bordeaux, c’est une honte. Tu vois la liste des joueurs de Bordeaux, je suis désolé, ils ne sont pas plus cons que d’autres, a-t-il affirmé dans sa pastille Pierro Face Cam. Il y a quand même moyen de proposer autre chose que ce jeu plan-plan, sans envie, sans agressivité, sans vitesse, avec des joueurs au milieu. Le jour où vous verrez des passes d’Otávio, qui est un bon joueur, qui cassent des lignes, vous m’appelez ! »

 

« 12 points, c’est inespéré »

Au-delà des seuls joueurs, la grande voix du CFC est inquiet pour l’avenir de Jean-Louis Gasset mais aussi du club aquitain. « Jean-Louis Gasset doit se mettre des gifles le matin au réveil en se demandant ce qu’il fout là, poursuit-il. Quand tu vois que Ben Arfa c’est le meilleur bordelais, et que le mec n’a pas joué depuis un an, tu te dis qu’il y a un problème. Mais le problème part de la tête du club, avec Longuépée. Quand tu es dirigé par un mec qui n’en a rien à foutre du foot, c’est compliqué d’imprimer une motivation, une envie dans une équipe. Ça fait quelques semaines que je suis que je suis inquiet pour Bordeaux, mais je suis vraiment inquiet. Et encore, ils ont 12 points, par rapport à ce qu’ils ont montré c’est inespéré. »