Juventus : la légende Paolo Rossi s'en est allée !
Paolo RossiCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ANNEE NOIRE

Juventus : la légende Paolo Rossi s'en est allée !

Quelques semaines après Diego Armando Maradona, Paolo Rossi, légendaire buteur italien, héros de la Coupe du monde 1982 et Ballon d'Or cette année-là, est décédé cette nuit.

Après Maradona, Paolo Rossi ! Les légendes du Calcio partent les unes après les autres en cette triste année 2020. Dans la nuit de mercredi à jeudi, la compagne du Ballon d'Or 1982 a annoncé le décès de l'ancien attaquant à l'âge de 64 ans en publiant une magnifique photo d'eux deux devant un coucher de soleil. L'Italien, comme l'Argentin, dont il avait croisé la route au Mondial 82 étaient les symboles d'une époque bénie pour la Serie A, celle où elle dominait la planète.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE LA JUVENTUS TURIN

Six buts en trois matches au Mondial 82

Né à Prato, en Toscane, le 23 septembre 1956, Rossi a été formé à la Juventus mais c'est du côté de Vicenza, où il signe en 1976, qu'il explose au plus haut niveau. En 1976/77, il inscrit 21 buts en 36 matches pour permettre à son club de remporter le titre de Serie B et accéder à l'élite. A l'échelon du dessus, il fait encore mieux la saison suivante (24 buts en 1977/78), permettant au Lanerossi de terminer 2e, un exploit sans précédent. Rossi devient aussi le premier joueur à être capocanonniere dans les deux divisions d'une année sur l'autre.

Devenu international, il participe au Mondial 78 mais commence une traversée du désert de trois années, entre un retour à la Juve avorté, un prêt à Pérouse et surtout son implication dans le scandale du Totonero qui lui vaut une suspension d'un an en 1981/82. Il revient juste à temps pour le Mondial 82, qu'il débute sur le banc et finira en héros, avec un triplé contre le Brésil, un doublé contre la Pologne en demies et un but contre la RFA en finale. Vainqueur du Mondial, il est élu Ballon d'Or cette même année. A la Juventus, jusqu'en 1985, il va tout gagner avec cependant des stats en berne dues à un Michel Platini inarrêtable. Il passe ensuite à Milan (1985/86) et Vérone (1986/87) sans grand succès. Paolo Rossi demeurera pour l'éternité le héros du Mondial 82 et l'une des grandes stars d'un football italien irrésistible dans les années 80.