ASSE, FC Nantes - Mercato : Puel lève le voile sur Balotelli et un possible joker
Mario Balotelli est libreCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
DÉMENTI

ASSE, FC Nantes - Mercato : Puel lève le voile sur Balotelli et un possible joker

Comme But! l'a révélé dès mercredi, Claude Puel a confirmé que la rumeur Maio Balotelli (30 ans) n’était pas fondée à l’ASSE.

Mario Balotelli aurait pu revenir en Ligue 1 cette saison. Sur courant alternatif à l’OGC Nice puis à l’OM, l’international italien (30 ans) n’est pas parvenu à se relancer à Brescia. Malgré son image écornée ces derniers mois, L’Équipe a affirmé en début de semaine que le FC Nantes et l’ASSE auraient songé à le recruter au mercato.

Le quotidien sportif a notamment expliqué que les interrogations qui demeuraient à Saint-Etienne au sujet de l’implication, de la motivation et de l’état de forme de l’ancien joueur de Manchester City auraient poussé les dirigeants stéphanois à ne pas insister sur le dossier. D’autant plus que Raiola n’a pas donné suite à l’offre des Verts.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Puel balaye la rumeur Balotelli

Après s’être renseigné auprès de l’ASSE, But! a fait savoir mercredi que les dirigeants ont démenti l’information selon laquelle la piste Balotelli avait été explorée par Jean-Luc Buisine, le directeur du recrutement des Verts. « Totalement faux », nous a-t-il été répondu très clairement chez les Verts. Ce samedi, Claude Puel balaye également cette rumeur dans les colonnes du Progrès : « Balotelli envisagé ? Fake news. Il y a parfois des messages qui passent pour remettre des joueurs dans l’actualité. »

Puel pas un grand fan du joker

À propos d'au, éventuel joker, le coach de l'ASSE n'a pas caché son scepticisme. « Un joker ? Je ne suis pas partisan de prendre pour prendre, a-t-il ajouté. S’il y a une opportunité qui nous permet d’améliorer l’équipe, on ne s’en privera pas. On a eu beaucoup de joueurs qui n’étaient pas en capacité d’apporter à l’équipe. Et sur du court terme, c’est dangereux d’aller dans l’urgence. Niang, ça commençait à durer, et quand ça dure, ce n’est jamais bon. »