Vincent Labrune (LFP)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
PANIQUE

ASSE, FC Nantes, PSG, OL, OM : un dossier ultra confidentiel terrorise les candidats à l’après Mediapro

La succession de Mediapro alimente toujours les discussions en coulisses mais les audiences drainées par les matches Ligue 1 ne plaident pas pour une sortie de crise rapide.

Il ne faudrait pas s’étonner de voir Vincent Labrune bientôt aminci de sa longue tignasse. Le président de la LFP est en effet tellement au four et au moulin dans l’affaire des droits TV qu’il pourrait rapidement en perdre sa chevelure grisonnante. En pourparlers avec plusieurs candidats à la succession de Mediapro, l’ancien président de l’OM aurait quelques arguments à faire valoir avant de les voir injecter un prix raisonnable pour la diffusion du championnat. Les audiences ne devraient pas en faire partie. Capital a en effet mis la main sur un dossier classé confidentiel qui ne plaide pas en faveur d’une reprise juteuse des droits TV. Pour résumer : la L1 ne faisait plus du tout recette la saison dernière.

 
VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Les audiences de la L1 sont calamiteuses

« On comprend pourquoi ces chiffres sont un des secrets les mieux gardés du foot français : ils ne sont pas bons du tout, explique le média économique. L’audience moyenne des matchs de L1 diffusés sur Canal+ ? Elle est tombée à 851.000 téléspectateurs sur la saison 2019/2020, soit deux fois moins que lors de la saison saison 2007/08. L’audience cumulée de tous les matchs diffusés sur Canal+ ? Elle atteint péniblement 54 millions de téléspectateurs sur la saison 2019/20, deux fois moins que lors de la saison 2006/07. L’audience du match phare du dimanche soir sur Canal+ ? Elle atteint seulement 1,207 million de téléspectateurs en moyenne lors de la saison 2019/20, soit un tiers de moins que lors de la saison 2007/08. La meilleure affiche de la saison ? PSG-OM n’a attiré que 1,892 million de téléspectateurs, bien loin des 2,93 millions réunis le 17 mai 2009 pour OM-OL. »

 

Le piratage, problème insoluble pour la Ligue ?

Dès lors, qui serait assez inconscient pour investir un chèque rondelet afin de prendre la succession de Mediapro ? Amazon, Canal+ et d’autres sont annoncés en lice mais c’est oublier qu’ils pourraient se prendre le même mur que la saison écoulée : le piratage des matchs en pleine ascension. « Une étude de Médiamétrie pour l’Alpa recense ainsi 626.000 spectateurs pirates de la Ligue 1 en moyenne par journée de championnat l’an dernier », conclut Capital. Devant ce phénomène, la LFP est-elle seulement capable de proposer une solution ? 

Pour résumer

Les audiences drainées par les matches Ligue 1 freinent les candidats à la succession de Mediapro pour les droits télé.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert