ASSE, FC Nantes, PSG, OM, OL : après Mediapro, Macron et Canal+ prennent la L1 en otage
Macron et Le GraëtCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert

ASSE, FC Nantes, PSG, OM, OL : après Mediapro, Macron et Canal+ prennent la L1 en otage

Après le fiasco Mediapro, Canal+ fait traîner les discussions avec la LFP pour la diffusion de la Ligue 1 et la Ligue 2. La stratégie pourrait mettre à mal les clubs français.

La cause est entendue. La LFP a officiellement récupéré les droits télés accordés à Mediapro et doit désormais négocier pour les attribuer. Avec un interlocuteur qui semble quasiment exclusif : Canal+, qui compte bien prendre son temps pour ne pas payer trop cher.

« Canal+ n'est pas pressé. Ils ont été ridiculisés il y a trois ans et cela les a vraiment blessés. Aujourd'hui, Canal doit se poser la question : a-t-elle vraiment besoin du foot français ? La réponse, c'est qu'il y a un prix où ça peut être intéressant, et un autre où ça ne l'est plus », a assuré récemment une source proche du dossier.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Vincent Bolloré persona non grata à l'Elysée ?

Devant un tel panorama, Téléfoot serait néanmoins prêt à jouer les prolongations jusqu'à la désignation d'un nouveau diffuseur... après le 31 janvier. La présence du Classique le 7 février entre le PSG et l'OM pourrait servir de cap décisif pour accélérer les négociations puisque la chaîne cryptée semble se délecter de faire traîner les choses. La raison serait simple. « Pour Macron, Bolloré aurait franchi une ligne jaune en faisant de CNews une chaîne conservatrice, avec comme figure de proue Eric Zemmour, peut-on ainsi lire dans Le Monde. Depuis, Vincent Bolloré serait persona non grata à l'Elysée. Pas question, donc, de lui donner le moindre coup de pouce. »