ASSE, FC Nantes, RC Lens, PSG, OL, OM : des dépôts de bilan de clubs malgré Amazon ?
Vincent Labrune (LFP)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
DANGER

ASSE, FC Nantes, RC Lens, PSG, OL, OM : des dépôts de bilan de clubs malgré Amazon ?

Vincent Labrune se félicite de l’arrivée d’Amazon dans le monde du football français mais ne pense pas que la crise soit éloignée pour autant.

Zapping But! Football Club Diego Maradona : les meilleures punchlines d'El Pibe de Oro

L’arrivée d’Amazon a sauvé les droits télé mais il ne faut pas croire que tous les problèmes du football français seront réglés pour autant. La crise sanitaire a fortement impacté les finances des clubs de l’Hexagone et des risques de dépôts de bilan sont toujours d’actualité chez certains d’autant qu’avec 663 M€ annuels, le football français est loin du miroir aux alouettes promis par Mediapro en son temps. 

« Ça va être difficile, assure Vincent Labrune dans L’Équipe au sujet de la nouvelle donne. On n’était pas en position de force pour négocier depuis neuf mois. On a juste martelé un chiffre : 600 M€. En dessous de 600 M€ de minimum garanti, on était en très gros risque de dépôt de bilan généralisé. Aujourd’hui, le risque est toujours là, mais on a 663 M€. On a aussi les 75 M€ de droits internationaux et ça va être aux clubs et à la Ligue de se prendre en main pour réduire la voilure. »

Si les risques sont toujours là, le président de la LFP se félicite néanmoins de la solvabilité d’Amazon, bien plus fiable que Mediapro. « Amazon était mieux-disant financièrement, ajoute l’ancien président de l’OM. On passe d’un acteur qui n’était pas réputé pour sa solvabilité, à la deuxième plus grosse entreprise mondiale qui pèse plus de 1 600 milliards de capitalisation boursière. Amazon a vocation à devenir l’un des plus gros acteurs du marché des droits sportifs dans les vingt ans qui viennent. Et c’est accessoirement un partenaire que toutes les ligues du monde entier s’arrachent et rêvent d’avoir pour le futur. Il faudrait être fou pour refuser Amazon, laisser passer ce train, et prendre le risque qu’il ne revienne pas la prochaine fois. »

Labrune fait le point avec Amazon

Vincent Labrune a mis l'accent sur le fait que la crise financière n'était pas terminée pour le football français.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert