ASSE, FC Nantes, RC Lens, PSG, OM, OL : Al-Khelaïfi a fait un geste immense pour les droits TV
Nasser Al-Khelaïfi (PSG)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
AVENIR EN SUSPENS

ASSE, FC Nantes, RC Lens, PSG, OM, OL : Al-Khelaïfi a fait un geste immense pour les droits TV

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG et patron de beIN Media Group, n’a pas suivi Canal+ dans son action en justice contre la LFP. Un geste qui va dans le sens de la survie du football français.

Canal+ a contre-attaqué avec force. Une semaine après l'annonce de la LFP, qui avait décidé de lancer un nouvel appel d'offres pour les droits de diffusions de la Ligue 1 et de la Ligue 2 après le fiasco Mediapro, la chaîne cryptée a intenté une action en justice contre la LFP.

« Le groupe présidé par Maxime Saada conteste le choix de la LFP de remettre en vente uniquement les lots lâchés par Mediapro, a fait savoir L’Équipe. Et pas celui qui lui permet de diffuser deux matches par journée de L 1 à un tarif jugé désormais prohibitif (332 M€ par an jusqu'en 2024), acquis par beIN Sports, qui le lui a sous-licencié. » Dans son édition du jour, L’Équipe affirme que Canal+ n’est pas parvenu à convaincre beIN SPORTS de s’associer à cette plainte.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

L'appel d'offres doit livrer son verdict le 1er février

Elle aurait eu plus de poids, mais les dirigeants de beIN SPORTS se sont laissés convaincre par Vincent Labrune de ne pas rendre leur lot. Président du PSG et de beIN Media Group, Nasser al-Khelaïfi a choisi de faire preuve de solidarité avec le football français en ne suivant pas la chaîne cryptée dans sa démarche procédurière. Un soulagement pour la LFP qui s’accroche aux droits qui n’ont pas été emportés par la tempête Mediapro. Pour rappel, l’appel d’offres lancé par la LFP doit livrer son verdict le 1er février, entre 10 heures et midi, avec les réponses des diffuseurs intéressés par la L1 et la L2.