ASSE, FC Nantes, RC Strasbourg, OM : comment va fonctionner la « commission Covid » de la LFP
par Alexandre Corboz

ASSE, FC Nantes, RC Strasbourg, OM : comment va fonctionner la « commission Covid » de la LFP

Pour faire face à la situation exceptionnelle imposée par le coronavirus, la LFP a mis en place une commission spéciale pour gérer les éventuels reports. Décryptage de son fonctionnement.

Comme annoncé par "L'Equipe", c'est à compter de ce lundi que la « commission Covid » de la LFP prendra ses fonctions. Composées de quatre médecins et de deux infectiologues, elle aura pour but de donner un avis précis à la Commission des compétitions pour la tenue ou non des rencontres de Ligue 1 et de la Ligue 2 en fonction de l'évolution sanitaire dans les clubs.

Chaque équipe sera tenu de faire tester ses joueurs contre la Covid-19 entre chaque rencontre de championnat et de fournir tous les documents à la Ligue. En fonction de l'attestation médicale fournie par les clubs, la « Commission Covid » donnera son aval ou non à la tenue des rencontres. Pour les clubs touchés par le coronavirus, ce sera à elle de trancher entre un report du match... et la possibilité de donner match perdu à la formation en faute si les protocoles n'ont pas été respectés.

Une règle claire pour les reports

Point important du document de la LFP : le virus est considéré comme « circulant » dans un club si une équipe a « plus de trois joueurs ou encadrants isolés sur huit jours glissants ». C'est donc à partir de quatre cas avérés dans les huit jours précédant le match que la menace d'un report interviendra. Même s'ils comptent respectivement sept et neuf cas avérés depuis fin juillet, Nantes et Strasbourg devraient quand même pouvoir jouer le week-end prochain car ils ne dépassent pas le seuil de trois cas sur les huit jours glissants précédant le match. A terme, cela peut quand même devenir un problème si les clubs ont régulièrement trois cas et doivent garder leurs joueurs à l'écart.

On pense notamment au cas du FC Nantes où le principe de précaution maximal est pris avec les joueurs guéris et immunisés. En effet, les Canaris ont établi un plan cardio prévoyant, pour chaque joueur touché, un mois incompressible d'arrêt avant la reprise de l'entraînement à pleine intensité. Il est donc possible d'avoir jusqu'à 12 joueurs sur le flanc en même temps (3 par semaine pendant 4 semaines) sans que cela ne pose de soucis à la « Commission Covid »...