ASSE : Bafétimbi Gomis fait une nouvelle infidélité aux Verts avec l’OL et l’OM

S’il a clamé à But! Saint-Étienne son envie de terminer sa carrière à l’ASSE fin décembre, Bafétimbi Gomis (33 ans) n’en reste pas moins attaché à l’OL et à l’OM. 

« Terminer ma carrière à l’ASSE ? Ce serait beau. On verra ce que l’avenir nous réserve. Pour l’instant, je suis bien à Al-Hilal. Je prends beaucoup de plaisir. J’essaye d’aider la Ligue à se développer. Mais revenir un jour, pourquoi pas. Il me reste peu d’années en tant que joueur mais j’ai bien l’intention d’en profiter pleinement. Je suis concentré sur ma saison à Ryad mais en temps voulu, je me poserai les bonnes questions. » 

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

Voici ce que Bafétimbi Gomis a glissé à notre correspondant à Saint-Étienne Laurent Hess en marge de la probante victoire de l’ASSE sur le Dijon FCO fin décembre à Geoffroy-Guichard (3-0). Si l’attachement de l’actuel buteur de 33 ans au club ligérien ne se dément pas, celui qui le lie à ses anciens clubs l’OL et l’OM est aussi très présent.

« J’ai été invité à Geoffroy-Guichard par les dirigeants contre Dijon, j’ai eu le plaisir de voir gagner cette équipe qui est en train de reverdir. Le lendemain du match, je suis allé visiter Bernard Lacombe et Bruno Genesio à Lyon, où j’ai un pied-à-terre, a-t-il expliqué à L’Équipe. Bruno n’est pas assez reconnu à mon goût, il fait un travail remarquable. Réaliser un exploit face à City à l’aller (2-1) et au retour (2-2), faire évoluer Tanguy Ndombele et Ferland Mendy, des joueurs venus de L 2, jusqu’à un statut d’international, qualifier l’OL pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions… S’il était un entraîneur étranger, on vanterait ses mérites. Il a la chance d’avoir un grand président, qui résiste aux pressions, à l’injustice. Après, le vestiaire où je compte aujourd’hui le plus d’amis est celui de l’OM. Je suis toujours en contact avec “Flo” (Thauvin), mon petit protégé, le staff, Claude Fichaux, Fred Bompard, Rudi Garcia. »

JP