ASSE, PSG, OM, RC Lens, FC Nantes : Maracineanu menace d'un retour au huis clos dans les stades
par Mathias Merlo

ASSE, PSG, OM, RC Lens, FC Nantes : Maracineanu menace d'un retour au huis clos dans les stades

Échaudée par le non-respect des gestes barrières lors des premières rencontres amicales, Roxana Maracineanu a brandi la menace du retour du huis clos.

 

Après la polémique lors du match amical entre le PSG et Waasland-Beveren (7-0), Roxana Maracineanu a pris les choix en mains. La ministre déléguée aux Sports a brandi, lundi, la menace d'un retour au huis clos dans les stade. "Si les mesures destinées à lutter contre la propagation du virus ne sont pas respectées." 

Vendredi dernier, les Ultras du PSG n'ont pas respecté les gestes barrières lors de la rencontre amicale face au club belge. Romain Mabille, le président du Collectif Ultras Paris (CUP), a réalisé un mea-culpa. "On a sous-estimé l'engouement qu'il allait y avoir, a-t-il reconnu. On s'est laissé aller par l'enthousiasme du match."

Pour Maracineanu, "chacun doit être responsable : clubs, instances, supporters"

Une erreur qui a déplu Roxana Maracineanu. "Respecter les distances et les protocoles sanitaires est une nécessité absolue pour la santé des supporters et de tous les Français", précise le ministère dans un communiqué. Avant, de menacer. "Des décisions de huis clos pourraient être prises, conformément au droit applicable, si les mesures destinées à lutter contre la propagation du virus ne sont pas respectées lors des prochains matches."

Ce communiqué fait suite à une entrevue, lundi dernier, entre Roxana Maracineanu, la présidente de la Ligue de football professionnel (LFP) Nathalie Boy de la Tour et la directrice générale de la Fédération française de football (FFF) Florence Hardouin, pour évoquer le non-respect des gestes barrières par certains supporters lors de PSG - Waasland-Beveren. Maintenant, "chacun doit être responsable : clubs, instances, supporters" a terminé le communiqué.