ASSE – Toulouse FC (2-2) : Pierre Ménès accable l’arbitre et tacle deux Verts

Pierre Ménès est revenu sur les erreurs déroutantes du corps arbitral officiant lors du match entre l’ASSE et le Toulouse FC dimanche à Geoffroy-Guichard (2-2).

L’ASSE est revenue de loin. Menés par une équipe du Téfécé virevoltante hier à Geoffroy-Guichard, les Verts ont su trouver les ressources pour revenir au score (2-2). Ils auraient même pu s’imposer en fin de match si l’arbitrage n’était pas venu contrecarrer leurs plans.

Ghislain Printant n’a pu s’empêcher d’enrager. « Le VAR a eu une grande importance en étant décisif sur trois buts refusés, un de Toulouse et deux de Saint-Étienne, a-t-il soufflé. J’ai du mal à comprendre la faute sur Cabaye non sifflée, qui aurait pu nous attribuer un penalty, plus flagrante que celle de Kolodziejczak pour un penalty. C’est la seule décision que je peux discuter. »

Pierre Ménès n’a pas dit autre chose en pointant aussi du doigt le manque de caisse des Verts. « La fin de ce match très plaisant jusqu’ici a été monopolisée par l’arbitre, qui a d’abord refusé un penalty absolument évident pour une charge de Gradel sur Cabaye. Alors déjà, que la VAR ne lui signale pas son erreur, c’est hallucinant. Mais ce qui l’est encore plus, c’est que l’homme en noir est à dix mètres de l’action, non masqué, a soufflé le consultant de Canal+ sur son blog. Il y a aussi eu le but de Koulouris refusé pour un ongle de gros orteil hors-jeu. Il aurait donc pu (dû) y avoir deux buts de plus dans ce match. Au final, ce nul 2-2 reste un bon résultat pour Toulouse et un mauvais pour Sainté, qui semble toujours aussi court physiquement, à l’image de Boudebouz et Khazri. »

Julien Pérez