Girondins : Benoît Costil pas fan du « Ballon d’Or » des gardiens

Lancé pour valoriser le poste de gardien de but, le trophée Lev Yachine ne convainc pas pleinement Benoît Costil, qui redoute une manière détournée d’écarter sa corporation du Ballon d’Or.

Ces derniers jours, « France Football » a annoncé la création d’une nouvelle récompense pour élire le meilleur gardien du monde : le trophée Lev Yachine. Une intention louable visant à valoriser un poste trop souvent oublié au moment de l’élection du Ballon d’Or.

« Maintenant les gardiens seront enlevés du Ballon d’Or… »

Malgré tout, Benoît Costil (Girondins de Bordeaux) n’est pas complètement convaincu comme il l’a expliqué à « France Info » : « Je trouve que le trophée n’aura pas la même saveur que le Ballon d’Or. Et puis d’un autre côté, cela met quand même en valeur les gardiens. Le gardien qui recevra ce trophée sera forcément très honoré. Donc on est un petit peu partagé », glisse le gardien international, embêté du distinguo.

« C’est un peu dommage de faire des différences par rapport au poste. Je pense qu’un Neuer ou un Buffon auraient mérité aussi ce Ballon d’Or par rapport à ce qu’ils avaient pu faire. Maintenant les gardiens seront enlevés du Ballon d’Or et auront leur titre Lev Yachine mais peut-être qu’il pourra y avoir un gardien qui a le Ballon d’Or et le trophée Lev Yachine », espère le capitaine aquitain dans une lueur d’espoir…

Arnaud Carond