Girondins – Coronavirus et Mercato : les dossiers sensibles du 30 juin

true

Si la saison venait à s’étendre au delà du 30 juin 2020, il faudra trouver des solutions pour les joueurs en fin de contrat et en fin de prêt. Analyse de la situation aux Girondins de Bordeaux.

Alors que les clubs et les instances discutent afin de conclure toutes les saisons au 30 juin, il est possible que le calendrier soit obligé de s’étirer au delà de cette date pour boucler un exercice mis en pause par la pandémie de Covid-19. Forcément, la question qui se pose est de savoir comment gérer les joueurs en fin de contrat au 30 juin. L’idée d’une extension de bail de quelques semaines ou un mois est envisagée, comme celle de reporter le Mercato. Voici les dossiers que cela concerne aux Girondins de Bordeaux.

A lire aussi : Tous les articles sur les Girondins

A Bordeaux, des accords de prêts à renégocier

Bordeaux est d’ailleurs l’un des clubs les moins concernés par l’échéance du 30 juin puisque seul un joueur dans l’effectif voit son contrat arriver à expiration cet été : Youssef Aït Bennasser, prêté par l’AS Monaco, et dont l’extension temporaire du bail ne devrait pas poser de soucis… Sous réserve qu’elle soit souhaitée par Paulo Sousa. Tous les autres joueurs de l’effectif disposent de contrat se finissant entre 2021 et 2024, Jimmy Briand ayant signé une prolongation de contrat seulement quelques semaines avant que la crise du Covid-19 ne démarre en Europe.

A Bordeaux, c’est davantage sur les retours de prêts que les discussions peuvent être tendues. Notamment avec Nîmes, les Crocos disposant de deux de leurs joueurs majeurs prêtés par Bordeaux (Paul Bernardoni et Yassine Benrahou). Si le milieu offensif de poche dispose d’un OA qui fait que les Gardois ont la main, ce n’est pas le cas pour le gardien de l’équipe de France Espoirs. En s’opposant à la prolongation de ces deux prêts, Bordeaux peut mettre en difficulté les Gardois dans la course au maintien. King Street à cheval sur les économies, il est quand même possible que les Girondins économisent quelques semaines de prêt supplémentaires en laissant les deux joueurs à Nîmes. Les dossiers Alexandre Mendy (Stade Brestois) et Over Mandanda (US Créteil) sont un peu moins problématiques.