Girondins : direction-supporters, la tension monte encore

false

La direction des Girondins de Bordeaux vient de publier, il y a quelques minutes, un communiqué cinglant. Rétablissant certaines vérités.

C’est peu dire que le communiqué, qui vient d’être publié par la direction des Girondins de Bordeaux, ne va pas aller dans le sens de la réconciliation avec les Ultras du club. On a en effet droit à des mots forts, comme vous pouvez les lire ci-dessous. Les Girondins ont donc voulu reprendre la main dans certains dossiers, ne laissant plus, selon eux, s’installer quelques contre-vérités.

A lire aussi : Tous les articles sur les Girondins

Un dossier est particulièrement mis en évidence : celui de David Lafarge. Les Ultramarines 1987, le groupe ultra, avait récemment publié un communiqué pour s’indigner du renvoi potentiel du directeur de la sécurité. Ce dernier était annoncé partant. Ce qui ne semble pas être le cas.

« Dans un climat passionnel montrant l’attachement du public aux Girondins de Bordeaux, des avis se sont exprimés avec véhémence, parfois plus encore. A cette occasion des contre-vérités ont été dites et publiées. Nous voulons rétablir la vérité des faits, dans leur simplicité afin d’éviter les polémiques inutiles et injustifiées. Nous souhaitons rappeler ici et l’affirmer avec force : la direction des Girondins de Bordeaux, sous l’autorité de son Président, Frédéric Longuépée, est entièrement consacrée au succès sportif du club, à sa pérennité, à ses équilibres tant au plan humain qu’économique.

Des informations fantaisistes circulent sur un des aspects de la responsabilité du club : la sécurité. C’est un point majeur de notre société aujourd’hui. Il concerne les joueurs, les collaborateurs, mais aussi les supporters et les 24.000 spectateurs en moyenne venant assister aux matchs au Matmut Atlantique. La sécurité est aussi une exigence essentielle pour le Centre d’entraînement du Haillan, avec ses installations sportives et administratives, le cœur et le poumon des Girondins. Les dispositions règlementaires imposées par les autorités administratives et le pouvoir sportif sont de plus en plus fortes et exigent que nous nous y conformions et que nous renforcions notre management.

Veiller à la mise en place des impératifs de sécurité pour tous est un devoir et une mission de première importance. C’est une nécessité pour permettre à toutes les équipes du club de répondre à leur ambition sportive dans la sérénité et la garantie d’un environnement paisible. Dans ce domaine David Lafarge a fait un travail remarquable. Prétendre que le club voudrait se séparer de lui est un mensonge, et une malveillance commise à son encontre. David a toute sa place parmi nous.

L’histoire des Girondins est ancienne, elle participe à la fierté de Bordeaux, de la région et de ses habitants. Nul ne peut s’approprier seul cette histoire.

Aujourd’hui nous reprenons le flambeau, notre légitimité repose sur l’investissement de nos actionnaires et l’engagement quotidien d’une équipe au service du succès sportif et économique, indispensable pour envisager l’avenir des Girondins à la hauteur des aspirations de tous. La pandémie qui affecte toute la planète a des conséquences sur notre sport, c’est une évidence. La légitimité des supporters n’est pas discutable, et il est naturel qu’elle s’exprime. Mais il n’est pas acceptable qu’une partie d’entre eux utilise le mensonge et la calomnie pour un objectif obscur mettant en danger l’avenir du club dans un temps réclamant la solidarité.

La ville de Bordeaux et les spectateurs venant applaudir leur équipe valent mieux que ce débat, ce déballage parfois, indigne de notre histoire. Le club est aujourd’hui dans les mains d’une équipe sportive et administrative solide, prête à relever le défi permettant de l’amener le plus régulièrement possible dans les places européennes. Sous l’autorité de Frédéric Longuépée, les Girondins de Bordeaux entendent, plus que jamais, être un acteur de la vie municipale et régionale. Dans cette perspective plusieurs actions sont déjà à l’œuvre et d’autres seront annoncées d’ici la reprise du championnat.

Le club, ses joueurs, ses équipes, sa direction sont entièrement dévoués au rayonnement de Bordeaux et de sa région. Dans le respect de chacun, au service de cette ambition, il est grand temps de mettre fin aux polémiques qui ne servent que les adversaires du club. Les bordelaises et les bordelais veulent des Girondins portant haut les couleurs de leur ville. Prenons cette route ensemble, elle mène au succès. »