Girondins : Juppé valide la vente du club à GACP, Da Grosa et De Tavernost s’expliquent

A l’occasion d’une conférence de presse à Bordeaux ce jeudi soir, la vente du club de M6 à GACP a été quasiment officialisée.

Il ne manque que l’aval officiel des élus de Bordeaux Métropole, ce vendredi, mais il ne fait plus aucun doute que les Girondins de Bordeaux vont changer de propriétaire. Le maitre de la ville, Alain Juppé, a assuré après le grand oral du jour que « la démonstration que les garanties présentées étaient de nature à rassurer la Métropole ». « J’estime être en mesure, demain, de proposer au conseil métropolitain d’accepter, à main levée, la lettre d’intention du repreneur », a conclu Alain Juppé.

Nicolas De Tavernost, de son côté, s’est évidemment satisfait de la vente d’un club qui n’était plus dans ses priorités d’investissement. « Nous laissons un club en bonne santé et en excédent financier cette année », a estimé NDT, regrettant de ne pas avoir trouvé d’investisseurs français suffisamment solide. Le président du directoire de M6 a par ailleurs assuré que « la vente sera effective avant la fin du mois ».

Joseph Da Grosa a ensuite pris la parole avant de répondre aux questions des journalistes. « Ce processus de rachat a été long mais je pense que nous avons passé un bon deal avec M6 », a estimé le futur propriétaire des Girondins. Confirmant que « le futur président du club sera français », Da Grosa a axé une grande priorité. « Nous allons investir dans le centre de formation du club pour en faire l’un des premiers de France ». Enfin, le futur propriétaire des Girondins a assuré que le trading de joueurs n’était pas une source de revenus potentiels pour l’économie du club. « On veut faire gagner cette équipe. Notre plan ce n’est pas de vendre les joueurs pour faire du profit », a-t-il assuré.

Julien Pédebos