Girondins : King Street a remis 30 M€ de sa poche
par Bastien Aubert

Girondins : King Street a remis 30 M€ de sa poche

Le passage des Girondins de Bordeaux devant la DNCG avait des allures de chausse-trappe. Mais King Street lui a donné un coup de pouce bienvenu.

Les mauvaises langues n’ont pas eu matière à se délier hier. Les Girondins de Bordeaux ont finalement passé sans trop d’encombres l’étape DNCG que certains lui annonçaient fatal. Des craintes de dépôt de bilan foisonnaient même dans l’environnement du club aquitain, qui a passé ce cap délicat grâce à son actionnaire.

Avant l’audition, le gendarme financier avait en effet demandé que King Street verse 30 M€ sur le compte du club, une demande satisfaite par le troisième fonds d’investissement impliqué dans le rachat en 2018, avec GACP et Fortress. L’Équipe précise que la situation de Bordeaux n’en reste pas moins inconfortable, au regard de son train de vie : chaque saison, ses 50 M€ de recettes sont loin de couvrir ses 90 M€ de dépenses. 

Le personnel administratif du club en danger ? 

En outre, les dirigeants ont ouvert une ligne de crédit de 40 M€ à des taux d’intérêts très élevés (plus de 12 %) et remboursable d’ici 2022 auprès de Fortress. Avec plus de « 300 salariés équivalent temps plein », le personnel administratif du FCGB pourrait faire les frais de ces restrictions de budget.