Girondins : King Street parti pour imiter McCourt sur un dossier sensible ?

false

A l’image de l’OM, les Girondins espèrent régler la question de l’utilisation de leur stade, le Matmut Atlantique, dans les mois à venir.

Parmi les dossiers importants des Girondins version King Street, la question de la gestion du Matmut Atlantique est centrale. Les propriétaires du club n’ont pas pour simple projet d’utiliser le stade bordelais en payant un loyer sans avoir leur mot à dire sur son exploitation.

A lire aussi : Tous les articles sur les Girondins

Comme l’explique Sud Ouest, la direction du club s’active donc auprès du consortium SBA, qui détient l’exploitation du stade, pour trouver une solution. Plusieurs réunions ont eu lieu ou vont avoir lieu prochainement pour tenter de trouver un accord arrangeant pour les Girondins.

D’après le quotidien aquitain, la solution de racheter tout simplement le Matmut Atlantique a même été envisagée. Mais avec un coût estimé à 300 millions d’euros, l’hypothèse ne tient pas franchement la corde. En revanche, King Street pourrait s’inspirer d’un certain Frank McCourt. Le propriétaire de l’OM, contre un chèque de 2 millions d’euros et un versement de 1,8 million annuels à Akema, a obtenu l’exploitation du Vélodrome. Une hypothèse qui permettrait aux Girondins d’obtenir une maîtrise plus importante de leur enceinte, dont sa personnalisation. Le club aurait également son mot à dire sur le renouvellement du naming, qui court jusqu’en 2025. Reste à voir si SBA facilitera la conclusion d’un accord.

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014