Girondins : Ruben Pardo, Taremi, projet… Les mots forts de Macia sur le Mercato bordelais

false

Eduardo Macia, le directeur du football des Girondins de Bordeaux, était présent devant la presse pour présenter Ruben Pardo.

Arrivé dans les dernières heures du Mercato hivernal, le nouveau milieu des Girondins a été introduit par Macia. Lequel a profité de l’occasion pour mettre les choses au point sur le sujet, dans des propos relayés par Girondins33 et France Bleu.

Ruben Pardo, un profil différent

« Rubén vient intégrer notre projet pour deux ans et demi. C’est un milieu de terrain pour construire, contrôler le jeu. Il s’adapte vite car nous avons besoin de tous les joueurs. »

La fin de Mercato et le dossier Taremi

« J’ai essayé de faire venir Taremi, mais c’était un des joueurs les plus importants de Rio Ave et ils n’ont pas trouvé de remplaçant. Je travaillais sur des prêts, mais je trouve que ce n’est pas une bonne idée, on l’a déjà vu avec d’autres joueurs, il y a un problème de mentalité. »

Une réflexion pour les fins de contrat

« On est en train de discuter, ça fait partie de la stratégie de construction de l’équipe. On cherche à savoir quels joueurs on veut garder parmi nous, mais on fait tout cela dans la confidentialité et en silence. »

Un projet de construction qui n’a pas changé

« Les objectifs, ils n’ont pas changé : améliorer le niveau de l’équipe, le plus rapidement possible. Nous en sommes toujours à la première étape, et nous sommes en train de poser les bases pour parvenir au niveau des huit premiers. (…) Sincèrement, on aurait pu faire les choses un petit peu mieux que ça, faire arriver un nouveau joueur notamment. On a cherché à pousser dehors les joueurs que l’entraîneur ne sélectionnait pas beaucoup. En fin de compte, ça reste la décision des joueurs et ces derniers sont protégés par un contrat. Ça renvoie à la mentalité des joueurs (…) Ici, le défi était à la fois de construire une équipe et de construire un club. Mais il n’y a pas que la question de l’argent, c’est surtout une question de temps. »

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014