Girondins : la DNCG pousse King Street à signer un gros chèque !

true

Les Girondins de Bordeaux sont dans une situation économique précaire, la DNCG attend de King Street une implication financière.

La saison arrêtée de manière prématurée avec la crise du coronavirus, les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 sont actuellement tous en train de préparer leur audition devant la DNCG. Dès le début du mois de juin, toutes les équipes professionnelles françaises sont invités à envoyer les documents nécessaires à l’étude de leur dossier.

A lire aussi : Tous les articles sur les Girondins

Aux Girondins de Bordeaux, où le déficit d’exploitation est important et le sera encore plus après la crise sanitaire, Frédéric Longuépée (président délégué) se tient déjà prêt à un numéro de claquettes pour faire passer la pilule au gendarme financier. « France 3 », relayé par le site « Girondins4ever », fait le point sur l’échéancier à venir avec un passage à la Ligue au début du mois de juillet.

Pour passer le cap sans encombres, sans interdiction de recrutement, encadrement de masse salariale ou relégation administrative, Bordeaux va devoir s’en remettre à son actionnaire majoritaire King Street. La DNCG attendrait en effet une lettre d’intention du fonds d’investissement s’engageant à résorber le déficit d’exploitation compris entre 55 et 60 M€. Sans recapitalisation, le risque est réel…