Girondins – Mercato : les 3 conséquences du départ de Paulo Sousa

true

En crise, les Girondins de Bordeaux vont perdre Paulo Sousa. Le coach portugais a décidé de s’en aller. Voici les trois raisons de son départ.

Les Girondins vont sûrement devoir se trouver un nouveau coach. Paulo Sousa a annoncé à ses dirigeants et à son effectif sa volonté de partir du club au scapulaire. En proie à des problèmes économiques, à une guerre entre dirigeants et supporters, Bordeaux s’enfonce dans la crise. Pas encore parti, la décision de Sousa pourrait mettre à mal l’édifice Marine et Blanc.

A lire aussi : Tous les articles sur les Girondins

Le départ de Sousa fragilise la place de Longuépée

Alors qu’il n’a pas encore démissionné, Paulo Sousa a décidé d’acter un ultimatum à King Street. Selon RMC, pour Paulo Sousa, ce sera « Frédéric Longuépée ou lui ». En conflit avec la direction des Girondins, le technicien portugais est usé par les difficultés du projet et par le changement de cap de la part des dirigeants. Mercredi, Paulo Sousa a averti ses joueurs de sa décision. Le natif de Viseu (Portugal) a souhaité s’entretenir avec King Street, le propriétaire du FCGB.

Ainsi, il est passé au-dessus de Longuepée. Le président de Bordeaux n’a pas apprécié la démarche de son entraîneur. Pour lui, il a outrepassé sa hiérarchie. Qu’importe pour Sousa qui souhaite le voir débarquer. Le problème de Sousa, c’est Longuépée « à 1000% », a confié une source anonyme à RMC Sport. L’entourage de l’ex-coach de la Fiorentina résumé le contexte à un lapidaire… « c’est du gâchis » ! Ambiance…

Sous le choc, Macia se pose des questions sur son avenir aux Girondins

Après sa décision, Paulo Sousa a longuement échangé avec Eduardo Macia. Cette annonce a été un choc pour le directeur sportif espagnol. Lui aussi, en cas de départ du Portugais, pourrait mettre les voiles loin de la Gironde. 

Cette hypothèse forcerait les Girondins à trouver un coach et un directeur sportif ! Une situation très complexe à régler en quelques semaines. Car, la prochaine personne en charge du sportif devra négocier au mieux les ventes pour combler un déficit avoisinant les 50 millions d’euros. Forcément, à l’instar de l’OM, les postulants à cette place ne vont pas se précipiter aux portes au Haillan, le centre d’entraînement.

Vers un exode de joueurs

La dernière conséquence n’est pas des moindres. Selon Mohamed Bouhafsi, journaliste chez RMC, les joueurs se posent beaucoup de questions après l’annonce de leur coach. Pour ce mercato estival, ils étaient tous sur la liste des transferts pour assainir les finances bordelaises.

Mais, avec l’appui de Paulo Sousa, plusieurs étaient prêts à rester en allant contre la volonté des dirigeants. Apprécié par ses joueurs, l’entraîneur portugais pourrait créer un exode de joueurs en cas de départ : « J’ai pu échanger avec un joueur ces dernières heures. Ils sont tous très remontés et dépités. Ils se posent des questions sur leur avenir. Certains réfléchissent même à appeler leur agent pour leur dire ‘c’est bon, il faut que je parte’. Il y a vraiment beaucoup d’inquiétude dans l’effectif des Girondins. » L’inquiétude est latente dans toutes les strates du club des supporters jusqu’à la tête des Girondins. Il faudra réagir avant de se mettre déjà dans une position périlleuse en vue de la saison prochaine.