Girondins : menacé par Triaud, Diego Rolan brandit une très bonne excuse

Plusieurs versions s’opposent pour expliquer le retard de Diego Rolan à la reprise de l’entraînement des Girondins de Bordeaux.

La force de l’habitude… Lorsque l’absence de Diego Rolan à la reprise de l’entraînement dimanche a été annoncée, le joueur de 23 ans a aussitôt été soupçonné de s’être accordé un petit rab de vacances. Mais l’attaquant des Girondins de Bordeaux possède un alibi aussi solide que regrettable : ses parents ont été agressés en Uruguay. C’est le joueur de 23 ans lui-même qui l’a fait savoir par le biais de son compte Twitter, document du Ministère de l’intérieur uruguayen à l’appui.

A lire aussi : Tous les articles sur les Girondins

« Il sera sanctionné et basta », avait annoncé Triaud

Un certain flou entoure toutefois le cas Diego Rolan puisque le quotidien Sud-Ouest avait évoqué quelques heures plus tôt un problème de passeport. Quant à Jean-Louis Triaud, le président des Girondins, il avait carrément annoncé que son joueur serait puni : « Ce n’est pas agréable mais c’est une demi-surprise avec les Sud-Américains. Il a soi-disant des excuses, un passeport à refaire de façon urgente. Je ne sais pas pourquoi il a attendu début janvier et ne l’a pas fait plus tôt quand il était là-bas. On ne va pas se taper la tête contre les murs. Il sera sanctionné et basta. »

Le retour de Diego Rolan au Haillan est prévu demain mardi. On devrait alors connaître le fin mot de l’histoire.

Sylvain Opair