Lancer le diaporama
RC Lens : les 3 points positifs ramenés de Bordeaux malgré la défaite (2-1)
+5
LANCER LE DIAPORAMA
par vfbrancaleoni@gmail.com

RC Lens : les 3 points positifs ramenés de Bordeaux malgré la défaite (2-1)

En déplacement à Bordeaux pour affronter les Girondins lors de la 31e journée de Ligue 1, le RC Lens a encore craqué dans les derniers instants (2-1).

Terriblement frustrant mais tout n’est pas à jeter. Loin de là.

[gallery]

 

Les Lensois y croient encore, et ça se voit

Que les supporters du RC Lens se rassurent. Malgré les rumeurs et la trêve, l’état d’esprit de leurs joueurs est toujours aussi conquérant ! Malmenés plusieurs fois dans ce match, les Sang et Or ont courbé l’échine et ont toujours montré leur envie d’aller vers l’avant. Sans jamais fermer le jeu. En défense, quelques gestes de bravoure (Riou et Landre devant Rolan) prouvent également que les hommes d’Antoine Kombouaré ne lâchent rien. Sans parler de l’égalisation au courage de Chavarria après l’ouverture du score de Mariano (86e). Ensuite, ce fut la roulette russe...

Madiani, un coaching tonitruant !

De nouveau positionnés en 4-4-2, avec Guillaume en soutien de Coulibaly et Chavarria, les Lensois semblent avoir pris toutes leurs marques dans ce système. On aura noté en effet une vraie fluidité dans les transmissions entre le milieu de terrain et l’attaque et, surtout, une faculté à se trouver en profondeur et entre les lignes. La défense bordelaise a parfois semblé à la dérive, surtout en première période. Menés au score, les Sang et Or, qui semblaient à bout de souffle, égalisaient même grâce à Chavarria ! Que dire également de l’excellent coaching d’Antoine Kombouaré avec l’entrée de jeu d’Aristote Madiani, véritable détonateur du réveil artésien (84e). Malheureusement, la défense a encore craqué.

Encore une fois, Lens fait jeu égal avec un gros

Après plusieurs belles confrontations face aux cadors du championnat, le constat était déjà clair : le RC Lens peut faire jeu égal avec eux. Ce fut souvent le cas, même si les résultats ne furent jamais vraiment au rendez-vous, comme récemment face à l’OM. Bien que dominé en seconde période, le Racing semblait très proche d'un nouveau coup, avec un bloc-équipe assez compact. Il aura finalement fallu une erreur individuelle de Baal et un dernier rush de Maurice-Belay pour craquer alors que les Sang et Or semblaient plus proches de la victoire que de la défaite. Dur.

Retrouvez également toute l’actualité des Girondins sur Webgirondins.

Albums Photos